Saint-Pol : lancez votre commerce à moindres risques avec la Boutique à l’essai


Publicités

Avec le dispositif “Ma Boutique à l’essai”, des créateurs d’entreprise vont pouvoir bénéficier d’un local commercial à loyer préférentiel et d’un accompagnement des partenaires du service Développement économique de TernoisCom : « Nous avons signé une convention avec la Fédération des boutiques à l’essai en 2018, rappelle le président de TernoisCom, Marc Bridoux. Nous avions des projets à Auxi et Frévent qui n’ont pas pu se réaliser. Jusqu’à présent, nous n’avions pas eu de dossier pour Saint-Pol : il fallait trouver des propriétaires prêts à baisser leur loyer. Cette fois, nous avons une volonté commune de la ville et d’un propriétaire. » En effet, après trois ans (et 10 000 euros) d’adhésion à la fédération, la Boutique à l’essai devient une réalité au 29, rue d’Hesdin, à Saint-Pol : le magasin, qui accueillait la lingerie Audacieuse (partie place Louis-Lebel) jusqu’en début d’année, est désormais proposé à loyer modéré pour les créateurs d’entreprise.

« La rue d’Hesdin s’appauvrit depuis quelques années, mais nous avons une véritable démarche collective pour redynamiser Saint-Pol et attirer d’autres commerces. »

Benoît Demagny, maire de Saint-Pol-sur-Ternoise

Située dans une rue passante, l’échoppe offre une surface de 35 m², avec deux vitrines, le tout au tarif de 400 euros par mois. « En moyenne, les propriétaires acceptent de baisser leur loyer d’environ 10 %, selon Bérangère Duhamel, responsable du service Développement économique de TernoisCom. Les créateurs d’entreprise peuvent ainsi tester leur activité dans un local au loyer acceptable pendant six mois, voire un an. Ils bénéficient aussi d’un accompagnement pour sécuriser leur développement. Si l’activité fonctionne, l’entrepreneur peut ensuite conclure un bail commercial. » Cet encadrement rassure aussi les propriétaires, comme Cathie Fourdinier qui propose ce local rue d’Hesdin : « C’est bien pour mettre en route des jeunes qui veulent se lancer. En tant que propriétaire, je préfère louer à quelqu’un de correct, qui est accompagné, même si le loyer est un peu plus faible. » Une démarche partagée par Benoît Demagny, lui-même propriétaire d’un bâtiment à Béthune proposé par le réseau Ma Boutique à l’essai depuis l’été 2019 : « Ça a permis à une épicerie de s’installer en début d’année. Le dispositif aide les entrepreneurs qui démarrent et sécurise les propriétaires. » En tant que maire de Saint-Pol, il y voit une opportunité de réveiller un secteur moribond du centre-ville : « La rue d’Hesdin s’appauvrit depuis quelques années, mais nous avons une véritable démarche collective pour redynamiser Saint-Pol et attirer d’autres commerces. On pense aussi à une boutique éphémère dans un local appartenant à la ville. » Ce dernier projet pourrait voir le jour au coin des rue d’Hesdin et des Ferronniers, dans le bâtiment qui accueillait “La Boutique du Ternois”, avant son déménagement rue des Carmes. Plusieurs enseignes de la rue d’Hesdin se sont d’ailleurs déplacées dans l’artère principale de la ville, libérant des cellules commerciales.

« Nous avons déjà trois dossiers pour ce local. Nous espérons une installation d’ici la fin du mois de janvier. »

Bérangère Duhamel, responsable du service Développement économique de TernoisCom

« Nous avons une dizaine de locaux disponibles à Saint-Pol. Depuis le début d’année, nous avons eu sept ouvertures et huit autres sont en projet », souligne Youssouf Bamba, chargé de mission commerce à TernoisCom. Les crises sanitaires et économiques n’ont donc pas eu totalement raison des initiatives, mais les créateurs d’entreprise ont plus que jamais besoin d’un coup de pouce. Ce nouveau dispositif s’ajoute ainsi aux différents services proposés aux entrepreneurs par TernoisCom, notamment la bourse aux locaux qui permet de recenser les différentes surfaces commerciales disponibles. D’autres Boutiques à l’essai pourraient voir le jour ailleurs sur le territoire, surtout si l’expérience est concluante : « Nous avons déjà trois dossiers pour ce local, annonce Bérangère Duhamel. Nous aurons un comité de sélection le mois prochain et espérons une installation d’ici la fin du mois de janvier. »


Renseignements auprès du service Développement économique de TernoisCom
Bérangère Duhamel : 07.57.00.25.29
Youssouf Bamba : 07.56.16.41.59
r-deveco@ternoiscom.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *