Canton de Saint-Pol : un boulevard pour l’extrême-droite face à une droite divisée et une gauche apathique

Corrigendum : dans la précédente version, l’auteur de cet article avait fait une erreur dans la reprise des résultats des scrutins de 2015. Cette version est corrigée.

Qui succédera à Ginette Beugnet et Claude Bachelet pour représenter le canton de Saint-Pol au conseil départemental ? Ce dimanche 20 juin, les noms des deux élus sortants et désormais rivaux seront sur des bulletins différents. Candidat pour la droite et le centre, Claude Bachelet repart avec les mêmes suppléants qu’en 2015 (Olivier Rigot, maire de Tangry, et Danielle Vasseur, adjointe à Saint-Pol), mais il est cette fois accompagné par Ingrid Gaillard, maire de Flers et suppléante du député Bruno Duvergé. De son côté, Ginette Beugnet a dû composer une toute nouvelle équipe : elle est allée chercher son vieil ami centriste, Hubert Degrève, maire de Tubersent, à côté d’Étaples, également président des maires ruraux du Pas-de-Calais. Complété par les suppléants Laëtitia Chabé-Journel, résidant à Huclier, et Philippe Mayeur, maire d’Eps-Herbeval, le quatuor s’affiche sans étiquette et défend le bilan de la majorité départementale. En 2015, les candidats Beugnet et Bachelet avaient réuni un peu plus d’un tiers des suffrages (35,42 %), devancés par le Front National (39,90 %) avec le duo Olivier Delbé et Catherine Rzepa, alors que la Gauche alors représentée par Martine Leblanc et Mickaël Poillion ne totalisait que 24,68 %. Cette fois, l’extrême-droite lance un nouveau binôme, avec Lydie Surelle et Bruno Roussel, adjoints à Bruay-Labuissière. Quant à la gauche, elle est incarnée par le Parti Communiste qui présente Raphaël Mequignon et Marie-Lise Rigaux, animés par la volonté de porter la voix du progressisme dans le canton et d’offrir une alternative à la droite et l’extrême-droite.

Le Rassemblement National possiblement en tête, voire majoritaire au soir du premier tour

Cette nouvelle configuration pourrait ouvrir un boulevard au Rassemblement National : alors qu’en 2015, les trois binômes se partageaient à peu près équitablement les voix au premier tour, la répartition sera forcément différente cette fois, ne serait-ce que par les candidatures séparées des sortants, qui devraient se répartir les voix du centre-droit. À gauche, l’unique candidature autour du duo porté par le Parti communiste ne bénéficiera pas de la dynamique d’une véritable candidature unique. En revanche, le parti de Marine Le Pen a aujourd’hui le vent en poupe, surfant sur les enjeux nationaux plus que locaux. Par ailleurs, le duo du Rassemblement National a fait une vraie campagne de terrain, présent régulièrement sur les marchés pour compenser son déficit de notoriété. Les deux candidats ont même pu bénéficier d’un coup de projecteur avec la venue de Frédéric Chenu, tête de liste aux régionales, avec son bus de tournée. Si le PCF ne réussit pas à rassembler à gauche et que la droite est divisée, le Rassemblement National pourrait être en tête au soir du premier tour, voire l’emporter : l’abstention restera la clé de cette élection locale, mais la conjonction des élections départementales et régionales, ainsi que les enjeux nationaux, pourraient profiter aux candidats dont l’étiquette est la plus clairement identifiée. En 2015, le retrait de la liste de gauche avait permis de faire barrage à l’extrême-droite, battue avec 45,09 % des suffrages, contre 54,91 % pour le duo Bachelet-Beugnet, mais depuis de nombreuses digues ont cédé et faire le pari d’atteindre le second tour pour se présenter en rempart face au Rassemblement National semble de plus en plus périlleux.


Candidats dans le canton de Saint-Pol aux élections départementales des 20 et 27 juin 2021
Parti Communiste Français : Raphaël Mequignon – Marie-Lise Rigaux (René Grandsir – Émilie Crombez)
Centre droit : Ginette Beugnet – Hubert Degrève (Laëtitia Chabé-Journel ; Philippe Mayeur)
Divers droite : Ingrid Gaillard – Claude Bachelet (Danielle Vasseur – Olivier Rigot)
Rassemblement National : Lydie Surelle – Bruno Roussel (Étienette Devoye – Jérôme Condette)


Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *