Saint-Pol : déconfinement progressif du foyer des Jours Paisibles, après une vague de cas de covid-19


Publicités

« Nous n’avons pas de nouveau cas de covid chez les résidents du foyer des Jours Paisibles », rassure Benoît Demagny, maire de Saint-Pol. La semaine dernière, trente des cinquante-deux résidents avaient été contaminés par la covid-19. Ceux qui avaient été épargnés ont été testés de nouveau lundi et le seul dépistage revenu positif concerne un agent municipal : « Il n’a pas de symptôme mais il est bien porteur. Il reste désormais chez lui. Il a travaillé dans le même bureau que deux autres agents qui n’ont pas été contaminés, mais qu’on va retester. » Le foyer de contamination semble désormais maîtrisé, ce qui permet d’envisager un déconfinement progressif : depuis deux semaines et la découverte du premier cas de coronavirus, tous les habitants des Jours Paisibles ont dû garder la chambre, sans possibilité de sortir ni de recevoir de visite. « Les résidents pourront de nouveau sortir à partir de vendredi. Les visites reprendront lundi mais seront limitées à deux visites simultanées. Il faudra prendre rendez-vous et les rencontres se feront durant une heure, dans une salle commune du rez-de-chaussée, avec des vitres en plexiglas. On ne veut pas rouvrir trop vite, c’est une solution intermédiaire pour que les familles puissent reprendre contact avec leur proche », précise Benoît Demagny. Par ailleurs, les résidents devront toujours prendre leur repas dans leur chambre, sans doute jusqu’à vendredi prochain. Ils pourront ensuite se retrouver dans la salle commune et la vie pourra alors reprendre son cours, aussi normalement que possible – sous réserve que la situation sanitaire ne se dégrade pas de nouveau, comme on dit désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *