Des arceaux à vélo pour inviter les habitants de Saint-Pol à se mettre en selle

Garer sa bagnole dans le centre-ville de Saint-Pol reste un casse-tête, en revanche de nouvelles solutions sont apparues pour les vélos ! Quatre arceaux de stationnement ont été installés cette semaine afin de favoriser l’utilisation de la bicyclette : deux ont été implantés place Pompidou, derrière la mairie, et deux autres à l’angle de la rue des Carmes et de la place Lebel. Adjointe chargée de la participation citoyenne, Karine Descamps est au guidon pour développer l’usage du vélo dans la ville : « Durant la campagne des municipales, Michel Feutry nous avait signalé que les porte-vélos situés à la mairie n’étaient plus adaptés. De plus, des clients de l’Épicerie d’Aujourd’hui avait indiqué à Charlotte que ce serait bien de pouvoir garer des vélos sur le trottoir d’en face et elle nous a fait remonter la demande. J’ai trouvé super que ça vienne des habitants. » Ayant pris bonne note de ces suggestions, Karine Descamps s’est rendue sur place avec l’agent Frédéric Delbé pour identifier la meilleure implantation : « Mustafa Kartal, du bar le Comptoir, est venu discuter avec nous, il nous a dit de faire attention à ne pas gêner l’accès au cabinet de pédicure. Ce sont les usagers qui savent le mieux ce qu’il faut faire, ils n’ont pas la même vision que des personnes comme moi qui sont derrière un bureau. »

« Dès lors qu’on fait de la place pour les cyclistes, on voit que les usagers s’en saisissent. »

Karine Descamps, adjointe au maire de Saint-Pol-sur-Ternoise chargée de la participation citoyenne

Ces arceaux ne sont qu’un début et d’autres aménagements pourraient intervenir dans les mois à venir afin de favoriser l’usage de la bicyclette dans la capitale du Ternois : « Ces arceaux sont pensés pour être vus et visent à lancer une dynamique. C’est une première pierre pour développer l’usage du vélo. Si on voit qu’il y en a régulièrement attachés, on pourra ajouter d’autres arceaux. Ce doit être étudié en fonction des besoins et des demandes. Des réflexions sont en cours avec un groupe d’usagers. » Le conseil départemental a d’ailleurs remis à la ville une étude afin d’encourager la pratique du vélo par les collégiens, avec des itinéraires sécurisés. D’autres aménagements sont à l’étude et Karine Descamps compte sur les cyclistes pour faire remonter leurs remarques et suggestions : « Le vélo, c’est clairement l’avenir. Dès lors qu’on fait de la place pour les cyclistes, on voit que les usagers s’en saisissent. Plus on aura d’itinéraires et d’aménagements adaptés, plus les habitants auront envie d’utiliser leur vélo. »


Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *