Transparence et participation citoyenne au programme de la liste “Bien vivre à Pernes”

« C’est dans un cadre collectif et avec une grande détermination que j’ai décidé de me lancer comme tête de liste. » L’annonce de Jérôme Jossien n’est pas vraiment une surprise pour ceux qui ont suivi la politique locale à Pernes. En juin dernier, l’adjoint aux fêtes démissionnait de son poste, les dissensions s’étant accrues au fil du temps avec le maire Jean-Marie Olivier. Jérôme Jossien a entraîné dans son sillage deux autres élus : Ludivine Hemery et Nicolas Grandsart. Tous trois ont quitté la majorité municipale, déplorant un manque de transparence et de concertation, pour constituer leur propre liste. Jérôme Jossien assure qu’il dispose d’ores et déjà des dix-neuf candidats nécessaires, mais il ne dévoilera l’intégralité de son équipe que fin février. Pour l’instant, il souhaite mettre en avant une méthode : « Un projet ne se bâtit pas seul. Ce n’est pas non plus à dix-neuf que nous devons décider. Les habitants ont des problématiques et aussi des solutions. Chacun peut contribuer à notre projet. » La tête de liste ne souhaite donc pas développer un programme précis pour l’instant, il préfère s’appuyer sur les propositions des Pernois. A défaut d’un nom original, la liste « Bien vivre à Pernes » envisage de mettre en place une démarche inédite : élaborer un programme avec les habitants. Un premier tract va être distribué avec la possibilité pour les Pernois de soumettre leurs idées, questions et suggestions. Néanmoins, la liste « Bien vivre à Pernes » a déjà arrêté les grandes lignes de son programme, autour de « sept enjeux prioritaires » : « agir pour que tous ses habitants trouvent le bien vivre à Pernes », la jeunesse, la participation citoyenne, le renforcement du réseau associatif, la transition écologique et solidaire, la sécurité et le service public.

« Garantir la transparence et le dialogue entre les élus, les associations, les commerçants, les citoyens. »

Jérôme Jossien, tête de liste pour “Bien vivre à Pernes”

Participation citoyenne et transparence sont dans l’air du temps et Jérôme Jossien l’a bien intégré, d’autant que ces deux points constituent ses principaux reproches à l’égard du maire sortant : « Ce sera notre fil rouge si nous sommes élus : garantir la transparence et le dialogue entre les élus, les associations, les commerçants, les citoyens… Il faut savoir écouter, présenter les projets et les travailler avec les habitants. Une équipe ne se résume pas au maire et à ses adjoints, les conseillers ne doivent pas être une chambre d’enregistrement. Les élus doivent être des porte-parole des citoyens, de leur quartier. » Malgré ces divergences, Jérôme Jossien assume son engagement dans la majorité municipale jusqu’à sa démission : « Je suis élu depuis 2008 et je ne le regrette pas, on a fait de beaux projets. Je peux prendre le passif et l’actif à mon compte, je ne renie pas le bilan de ce qui a été fait jusqu’en 2017. Mais déjà en 2014, j’avais hésité à repartir avec le maire, je sentais déjà le vent tourner et par la suite, j’ai été beaucoup moins associé aux décisions. Selon moi, les adjoints sont là pour aider le maire, il faut savoir déléguer et travailler dans la confiance. »

« Notre priorité sera d’assainir les finances et nous garantissons que nous n’augmenterons pas les impôts. »

Jérôme Jossien, tête de liste pour “Bien vivre à Pernes”

Si la liste « Bien vivre à Pernes » souhaite solliciter les idées et propositions des habitants, elle sait aussi que tout ne sera pas réalisable, compte tenu de l’état des finances de la commune : « Ça va être très compliqué, nos marges de manœuvre seront limitées vu le taux d’endettement de la ville, reconnaît Jérôme Jossien. Au moins, on ne pourra pas nous accuser de dilapider l’argent de l’a ville car les caisses sont vides. Mais on peut faire des choses sans dépenser trop d’argent, on ne va pas se lancer dans des projets pharaoniques. Notre priorité sera d’assainir les finances et nous garantissons que nous n’augmenterons pas les impôts. » Jérôme Jossien et son équipe pourront exposer leurs ambitions pour Pernes lors de la réunion publique qu’ils souhaitent organiser début mars : « Nous présenterons le détail des actions qui ressortiront de notre consultation des habitants, ainsi que l’ensemble de nos colistiers. Si nos adversaires souhaitent un débat public, projet contre projet, j’y suis tout à fait prêt. » Justement, une deuxième liste vient de se dévoiler : elle sera emmenée par Geneviève Janssoone-Czajka, qui était également adjointe depuis 2008 et qui bénéficie du soutien du maire actuel, comme il l’avait annoncé lors de sa cérémonie des vœux. Les deux têtes de liste se connaissent donc bien et ont travaillé ensemble, mais dans deux mois, l’un devrait être maire et l’autre son principal opposant. Reste aux Pernois à décider de la répartition des rôles.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *