La mairie de Saint-Pol sévit sur le stationnement et la circulation des camions

La circulation des poids lourds dans le centre-ville et le manque de places de stationnement sont régulièrement dénoncés par les habitants de Saint-Pol. Le maire, Maurice Louf, a demandé à la police municipale de sévir, après une longue période de sensibilisation. Côté stationnement d’abord : jusqu’à présent, le non-respect des zones bleues, visant à améliorer la rotation des places de parking, n’entraînait que l’apposition d’un petit rappel des règles aux contrevenants. La pédagogie a assez duré et la police municipale a réalisé une première opération de verbalisation des véhicules n’utilisant pas leur disque de stationnement. Treize véhicules stationnés place Lebel ont ainsi reçu une amende de dix-sept euros. « Environ une voiture sur deux n’affiche pas le disque », rapporte le maire qui annonce qu’une autre série de contrôles sera organisée ces prochains jours dans le centre-ville.

« On est très loin des 250 camions par jour qui traversaient la commune »

La seconde opération porte sur la circulation des poids lourds, interdite en centre-ville depuis la mise en service du contournement de Saint-Pol fin 2015. Epaulée par la gendarmerie, la police municipale a effectué un contrôle de deux heures lundi, de 11h à 13h. Bilan : huit poids lourds sommés de faire demi-tour. « Cette fois, on ne verbalise pas, mais on essaie de comprendre pourquoi des chauffeurs continuent de passer par le centre », expliquent les forces de l’ordre qui ont constaté qu’il s’agit essentiellement de routiers étrangers qui suivent aveuglément leur GPS. « On est très loin des 250 camions par jour qui traversaient la commune avant l’interdiction, souligne Maurice Louf. Avant, c’était un défilé de poids lourds. Maintenant, quand on en voit un, on le remarque tout de suite. » Les contrevenants s’exposent à une amende de 90€, indépendamment de leur nationalité. La police municipale dispose d’ailleurs d’un mémo décliné en différentes langues, de l’anglais au roumain, pour être certaine de bien faire passer le message. Une seconde opération était organisée ce vendredi, de 16h à 17h, au rond-point de la rue de Frévent : après la première heure, seuls deux camions avaient été interceptés. La circulation en centre-ville en fin de semaine est sans doute la meilleure dissuasion.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee