De la mousse dans la Ternoise : un nouvel épisode de pollution à Saint-Michel

« Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas du lait ! », ironise le président de la Gaule Populaire, depuis les berges de la Ternoise, en observant une mousse blanche dériver sur l’eau de la rivière. Rénald Buson a alerté la police de l’environnement d’une pollution constatée ce vendredi matin à Saint-Michel-sur-Ternoise : de la mousse s’écoulait depuis le tuyau d’évacuation de la zone industrielle de Saint-Pol-sur-Ternoise. L’origine précise de l’accident reste à déterminer, mais il est indéniable que la pollution de la Ternoise débute à ce point d’évacuation : rien n’est visible en amont. Un agent de l’Office français de la biodiversité a réalisé des prélèvements et ouvert une enquête pour déterminer précisément les causes de cette viciation de l’eau, qui serait récurrente selon le président de la Gaule Populaire : « C’est régulier, c’est le cas à chaque début d’année. » Des riverains soulignent d’ailleurs que de la mousse était déjà présente le matin de la veille.

La mousse provient du tuyau d’évacuation de la zone industrielle, rien n’apparaissant en amont.

« Si vous constatez un problème, dites-le nous. Ce n’est pas de la délation, mais nous devons être au courant pour améliorer les choses. »

Rénald Buson, président de la société de pêche La Gaule Populaire

Rénald Buson annonce qu’il va déposer plainte pour cet épisode, comme pour tous ceux qui pourraient à nouveau survenir : « On ne peut pas parler d’écologie d’une part et ne rien faire d’autre part, sinon on ne va jamais avancer. Il faut mettre les gens face à leurs responsabilités : ils ne peuvent pas se dédouaner. On a une belle rivière, c’est dommage de tout saloper. On a mis toute une partie de la rivière en réserve, mais si elle est polluée, on ne va pas s’en sortir. Si on veut préserver le fond piscicole, il faut faire attention, notamment à ce genre d’événement. » Ce nouvel épisode de pollution intervient en pleine période de reproduction. Néanmoins, aucune mortalité n’a été constatée et le taux de pH semble normal, d’après les premières constatations. Élu à la tête de la Gaule Populaire en novembre dernier, Renald Buson invite les riverains à signaler tout événement anormal : « Si vous constatez un problème, dites-le nous. Ce n’est pas de la délation, mais nous devons être au courant pour améliorer les choses. » Il risque d’être souvent sollicité, vu les témoignages des riverains : « Une à deux fois par mois, on voit de la mousse. Parfois, ça pue tellement qu’on ne peut pas ouvrir les fenêtres. » Des travaux sont actuellement en cours sur la station d’épuration de la zone industrielle de Saint-Pol, sous-dimensionnée face au développement des activités industrielles et des effluents générés, ce qui devrait, à terme, réduire la fréquence des épisodes de pollution.

Un agent de la police de l’environnement a réalisé des relevés et ouvert une enquête.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *