Les Polopolos en promo sont épuisés, mais l’opération se poursuit et sera même prolongée en 2021


Publicités

La file d’attente devant l’Office de tourisme de Saint-Pol a disparu et à l’accueil, Anne-Sophie est soulagée : « On a tout vendu en moins de dix jours. La première journée, on a tout de même reçu plus de trois cents personnes ! » L’affaire était alléchante : pour 25 euros, vous pouviez acheter 50 Polopolos, équivalent à 50 euros à dépenser dans les commerces de Saint-Pol. Le guichet de vente a été pris d’assaut dès le premier jour et mercredi, les dernières liasses de Polopolos étaient remises. Adhérent au dispositif pour le magasin “Au cœur du Vélo”, Kévin Dupas a aussi voulu profiter de l’offre en tant que citoyen et fut parmi les derniers acquéreurs : « Ma femme a ses habitudes dans un magasin de prêt-à-porter, elle va pouvoir se faire plaisir. » En tant que commerçant, il a déjà accepté des dizaines de billets de Polopolos, tout comme les autres adhérents à l’opération : « Les gens sont venus les dépenser dès le premier jour. C’est super, on a mis tout Saint-Pol en effervescence », s’enthousiasme Karine Descamps, adjointe au maire et membre de l’Agora du Ternois, l’association qui a élaboré le projet Polopolos. D’ailleurs, l’opération est loin d’être terminée.

« Ce peut être une idée de cadeau pour Noël : offrir un bon d’achat à dépenser à Saint-Pol. »

Karine Descamps, adjointe au maire de Saint-Pol et membre de l’Agora du Ternois

Outre les deux bons distribués dans chaque foyer saint-polois et les seize mille vendus à moitié prix, plus de huit mille ont été imprimés pour être vendu à plein tarif, soit cinq euros : « Ce peut être une idée de cadeau pour Noël : offrir un bon d’achat à dépenser à Saint-Pol. Nous en avons aussi vendu à des comités d’entreprise, des amicales, des communes. » La municipalité de Saint-Pol a montré l’exemple en distribuant des Polopolos à ses agents plutôt que les habituels bons d’achat. Le village de Tangry va en offrir en guise de cadeau de fin d’année. Les pompiers, les agents de TernoisCom, les salariés de la polyclinique et de nombreuses entreprises du secteur auront aussi quelques Polopolos à dépenser à Saint-Pol : sur les 8 000 bons vendus plein tarif, il en reste moins de 900. Ainsi, ce sont près de 150 000 euros qui vont être dépensés dans les commerces saint-polois : une soixantaine de boutiques les acceptent déjà, mais les grands absents sont les bars, les restaurants, ainsi que le cinéma, toujours contraints à la fermeture. Absents, mais pas oubliés pour autant : « Nous avons eu l’autorisation de prolonger l’opération au-delà du 31 décembre et nous pourrons intégrer les cafés et restaurants, assure Karine Descamps. De plus, l’Agora du Ternois réfléchit à une opération spécifique pour eux. On espère insuffler une nouvelle dynamique autour du commerce local. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *