Empêché par la maladie de venir en classe, un lycéen de Châtelet bataille pour pouvoir étudier


Publicités

Un reportage de Célia Brunet.

« Je trouve scandaleux que la plupart de mes professeurs n’assurent aucun suivi depuis plus d’un mois. » Oscar* est élève de Terminale au lycée Châtelet et espère obtenir cette année son bac pour poursuivre des études de médecine. Absent depuis le 9 octobre pour cause de maladie, l’élève se sent délaissé par ses professeurs. Pensant que son absence n’allait pas durer aussi longtemps, il s’est tout d’abord tourné vers ses camarades de classe pour récupérer les cours, sans grand succès. À la rentrée du 2 novembre, Oscar n’est toujours pas en mesure de retourner au lycée. Sa grand-mère, qui l’héberge, décide donc d’appeler l’établissement, arguant que, conformément aux annonces du ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, les élèves vulnérables – ce qui est le cas d’Oscar – auraient droit à des cours en distanciel. Elle s’est vu répondre que l’élève n’était pas positif à la covid-19 et qu’il n’était pas absent depuis assez longtemps pour prétendre à des cours à distance. De son côté, Oscar a sollicité directement son professeur principal et deux autres enseignants: « Un professeur a répondu et envoyé quelques documents sur un site externe, puis aucune nouvelle, aucun cours. Concernant la philosophie, tout est mis sur Pronote, rien à redire. Mais c’est silence radio pour deux autres professeurs, dont la physique-chimie qui représente quand même six heures par semaine. » Le jeune homme devrait reprendre les cours le 4 décembre, mais il est d’ores et déjà dispensé de l’épreuve d’escalade pour le bac qui doit se dérouler ce 27 novembre. Il espère surtout pouvoir participer aux autres épreuves et être suffisamment armé pour décrocher le diplôme.


Des dispositifs prévus au lycée Châtelet pour assurer la continuité de l’enseignement

« Cet élève n’a vraiment pas eu de chance, je pense qu’il y a eu un problème de communication », regrette le proviseur, Emmanuel Damiens, en découvrant la situation d’Oscar. Renseignements pris, la conseillère principale d’éducation a appelé la famille de l’élève en début de semaine dernière : Oscar a dû remplir un dossier afin de bénéficier de cours en visio-conférence avec ses professeurs, grâce au Services d’assistance pédagogique à domicile – SAPAD. Ce mécanisme est géré par l’association de parents d’élèves PEEP, qui propose aux enseignants d’assurer des cours à domicile – en visio-conférence à l’heure actuelle compte tenu de la situation sanitaire. Le proviseur assure que lorsque l’élève fera son retour au lycée, il aura droit a des cours de soutien si nécessaire et la possibilité de photocopier certains cours qu’il n’aurait pas eus durant son absence. La conseillère principale d’éducation souligne d’ailleurs que le lycée souhaite tout mettre en œuvre pour assurer la continuité des cours en cas d’absence des élèves : « Nous voulons faire passer un message aux élèves : n’hésitez pas à vous manifester en cas d’absence et surtout, appelez le CPE responsable de votre classe. » Et n’hésitez pas à persévérer.

*Oscar : le prénom a été modifié pour préserver l’anonymat.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *