Non, l’hôtel Au Lion d’Or ne met pas de chambres à disposition des soignants, mais il est prêt à les accueillir


Publicités


« L’hôtel Au Lion d’Or, situé à Saint-Pol-Sur-Ternoise, a décidé de mettre à disposition dix chambres doubles pour les soignants de la polyclinique du Ternois. Un geste qui permet de faciliter la vie de ceux qui se mobilisent pour sauver la nôtre ! » Ce message a été publié samedi, sur la page Facebook du groupe AHNAC, auquel appartient la polyclinique du Ternois, et a été largement partagé par les internautes qui applaudissent cette démarche. Sauf que ledit hôtel n’est absolument pas au courant : « C’est très bizarre, je ne connais même pas ce groupe », s’étonne Isabelle Pottier, qui a repris l’établissement avec son compagnon en début d’année. « Pour l’instant, l’hôtel est vide, toutes nos réservations ont été annulées. On a eu un contact avec Benoît Demagny (NDLR : futur maire de Saint-Pol) qui nous a demandé si nous avions des chambres disponibles, mais rien de plus. Nous lui avons dit que s’il y avait besoin de chambres, nous étions là », indique la gérante. Fabien Danynck précise : « Il n’était pas prévu de mettre des chambres à disposition gratuitement. Vu la situation, s’il faut aider, on pourra évidemment faire un effort, mais il faudrait au moins qu’on soit au courant. » De son côté, Benoît Demagny n’en sait pas plus : « J’ai échangé avec la polyclinique pour connaître leurs besoins. J’ai demandé au Lion d’Or s’ils avaient des chambres disponibles, ils m’ont dit qu’ils en avaient dix, mais ce n’est pas allé plus loin pour l’instant. » Si des besoins apparaissent, le Lion d’Or pourra évidemment proposer des chambres, puisque la crise sanitaire a gelé l’activité du secteur hôtelier : « Nous avons fermé notre restaurant et nos chambres sont inoccupées. Nous étions bien repartis depuis la reprise de l’hôtel, mais là, tout est arrêté. » Dans cette situation, les gérants sont donc prêts à héberger les soignants de la polyclinique du Ternois si besoin, et même à faciliter leur accueil, mais l’annonce du groupe AHNAC était un peu précipitée.

[Mise à jour : 30 mars à 11h] Nous avons échangé avec un responsable de la communication de l’AHNAC et le directeur de la polyclinique du Ternois. Ils indiquent que l’information leur a été donnée par Benoît Demagny et assurent que l’hôtel est prêt à aider les soignants. Joints à nouveau, les gérants nous ont confirmé qu’il n’avait jamais été prévu de mettre à disposition des chambres gratuitement. La publication de l’AHNAC est toujours en ligne et continue d’être partagée par les internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page