Rentrée des classes sous surveillance sanitaire et sécuritaire


Publicités

Entre le protocole sanitaire renforcé, le confinement et le plan vigipirate, la reprise des cours revêtait une atmosphère particulière ce lundi matin. Devant l’ensemble scolaire privé Sainte-Anne-Saint-Louis, une équipe de gendarmes surveillait le retour des élèves : « Nous sommes là pour nous assurer que tout va bien et montrer que nous sommes présents, expliquait le commandant Noret. Ça rassure les parents et nous pouvons échanger avec eux, répondre à leurs questions. Nous allons tourner toute la matinée près des établissements scolaires, sur tout le territoire de la compagnie. » D’autres opérations pourraient être réalisées dans les jours à venir, cette rentrée étant particulièrement sensible sur le plan sécuritaire. Si la présence des gendarmes peut en rassurer certains, elle est anxiogène pour d’autres : « Des gendarmes le doigt sur la gâchette pour accueillir les élèves, ça installe une drôle d’ambiance », estimait un professeur qui s’apprêtait à retrouver ses élèves pour une matinée marquée par l’hommage à Samuel Paty. Impossible d’y assister d’ailleurs, l’inspecteur d’académie indiquant que compte tenu du plan vigipirate, aucune personne extérieure ne peut entrer dans les établissements scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *