Un investissement de 57 millions d’euros pour l’usine Herta de Saint-Pol


Publicités

Dans un entretien donné à l’Agence France Presse, le directeur général d’Herta France, Arnaud de Belloy, a annoncé un grand plan d’investissements de près de 85 millions d’euros en deux ans. Principal site de production de la marque, l’usine de Saint-Pol-sur-Ternoise sera évidemment concernée avec environ 57 millions d’euros : « Il y a un besoin de capacité. Comme on est en croissance, il faut suivre la demande sans augmenter nos coûts. C’est un secteur où la qualité, la sécurité alimentaire est la clé », selon le directeur général, qui précise : « On a une partie extension, modernisation du site et la création d’un nouvel atelier pour les Knackis. » Le permis de construire a été accordé et les travaux devraient durer jusqu’à « la fin de l’année prochaine » pour apporter une augmentation des capacités de production et une amélioration des conditions de travail pour les salariés. Le directeur n’a pas annoncé d’embauches directement liées à ces investissements.

« On pouvait avoir des craintes lors du changement d’actionnaires, mais l’arrivée du groupe espagnol est plutôt rassurante : ce sont de vrais industriels, c’est toujours mieux que des purs financiers. »

Benoît Demagny, maire de Saint-Pol-sur-Ternoise

Selon le permis de construire, le projet prévoit une extension pour la production de produits Herta (après démolition de la façade ouest) et deux autres nouveaux bâtiments destinés au stockage des palettes et sciures de bois pour le fumage. L’ensemble sera construit sur l’actuel parking situé à l’arrière de l’usine, sur près de 5 000 m². « C’est bien pour Saint-Pol et le Ternois, estime le maire, Benoît Demagny. On pouvait avoir des craintes lors du changement d’actionnaires, mais l’arrivée du groupe espagnol est plutôt rassurante : ce sont de vrais industriels, c’est toujours mieux que des purs financiers. On a été très réactifs pour répondre aux demandes de l’entreprise pour les différents permis ou concernant le futur parking. Il faut leur montrer que le monde politique travaille avec les industriels pour qu’ils puissent aller le plus vite possible. J’ai eu l’occasion de discuter avec la direction française, je suis moi-même entrepreneur : il est important qu’ils sachent qu’on les soutient. » Si des inquiétudes persistaient quant à l’avenir du site, suite à l’annonce de rachat par le groupe espagnol Casa Tarradellas, ce vaste projet d’investissement a de quoi rassurer et devrait ancrer Herta encore un peu plus sur le territoire.

Les nouveaux bâtiments seront construits sur l’actuel parking située à l’arrière de l’usine.
Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *