Saint-Pol : pas de Big Mac mais une grande friche pour la carrosserie Candelier

« Nous allons faire quelque chose de propre et de beau, pour améliorer l’entrée de Saint-Pol », annonce Cédric Candelier qui prépare le déménagement de la carrosserie familiale éponyme sur la friche de l’ex-futur restaurant McDonald’s, laissé à l’abandon depuis 2014. En janvier dernier, le maire de Saint-Pol, Benoît Demagny annonçait que « la friche actuelle [allait] être revendue à une entreprise pour une activité artisanale » ; le dossier est désormais quasiment bouclé : « Le compromis de vente est signé. Le permis de construire doit être déposé avant la fin du mois d’août, puis nous devrons attendre l’extinction des délais de recours pour la signature définitive », détaille le carrossier, qui espère pouvoir lancer les travaux au premier trimestre 2023 pour une ouverture avant la fin de cette même année.

« Ce nouveau site nous permettra d’avoir une meilleure visibilité et d’adapter l’entreprise au monde d’aujourd’hui. »

Cédric Candelier, gérant de la carrosserie Candelier à Saint-Michel-sur-Ternoise

Le projet prévoit de conserver la dalle de 400 m² et l’ossature de l’actuel bâtiment, qui nécessitera néanmoins des travaux d’aménagement pour accueillir les bureaux de l’entreprise et une zone de stockage. Par ailleurs, un atelier attenant flambant neuf d’environ 700 m² sera construit. Enfin, un vaste parking permettra de stocker les véhicules à réparer, ceux à prêter et aux dépanneuses de manœuvrer aisément. « Ce nouveau site nous permettra d’avoir une meilleure visibilité et d’adapter l’entreprise au monde d’aujourd’hui. Même si nous existons depuis soixante ans, tout le monde ne nous connaît pas encore, car nous sommes assez isolés », constate Cédric Candelier, qui a repris en 2017 les rênes de l’entreprise fondée par son grand-père. La carrosserie Candelier est installée depuis les années soixante à Saint-Michel-sur-Ternoise, rue Wathieumetz, sur un site devenu trop petit : « Je pense à un déménagement depuis trois ou quatre ans, et ça fait deux ans que le manque de place est flagrant. Nous avons beaucoup de travail et nous allons passer à neuf salariés en septembre. On cherche même à embaucher un carrossier supplémentaire. Sur ce nouveau site, nous aurons plus de place et un bel outil de travail. Ça pourrait même nous aider à recruter. Nous allons pérenniser l’entreprise et lui donner un nouvel élan. » Tandis que la friche Persyn est en cours de destruction pour accueillir le futur restaurant McDonald’s, l’implantation de la carrosserie Candelier améliorera immanquablement l’image de la ville qui va perdre son bâtiment le plus célèbre.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *