Les « gilets jaunes » de Saint-Pol ont réussi à occuper le terrain durant toute la semaine


Publicités

La mobilisation a débuté samedi dernier, suivant l’appel national, avec plus de deux cents personnes, puis des petits groupes d’une dizaine à une quarantaine de manifestants ont réalisé des opérations de filtrage quotidiennement, ainsi qu’une opération escargot mardi sur la RN939. En accord avec la gendarmerie, les manifestants se sont limités à filtrer la circulation, arrêtant les camions pendant quelques minutes, mais sans blocage total, levant le camp à la tombée de la nuit pour assurer la sécurité de tous. « On voulait avant tout montrer que nous étions toujours présents et mobilisés », indique Alexis, l’un des organisateurs, satisfait d’avoir réussi à maintenir les actions sans débordement. Vendredi, en fin d’après-midi, une quarantaine de « gilets jaunes » étaient encore au « rond-point de Mc Do », laissant passer les voitures mais invitant les camions à se garer quelques minutes au bord de la route, certains routiers s’arrêtant d’eux-mêmes et descendant partager un café avec les manifestants. Au bord de la route, les « gilets jaunes » ont installé un brasero et bricolé une table pour le café et les victuailles offertes par des conducteurs, mais aussi par des commerçants locaux comme la boulangerie Hemelsdael qui a fourni du pain, ou la charcuterie Glachant qui a offert des saucissons. Même le gérant d’Intermarché, pourtant au cœur des actions de filtrage, a apporté son lot de provisions.

« Samedi, l’idée est de poursuivre nos actions dans le même esprit que cette semaine »

« On voit de nouvelles têtes arriver, les voitures, les camions klaxonnent pour montrer leur soutien, ça donne le sourire. On peut espérer avoir du monde pour la journée de samedi », confient les organisateurs. Pour cette journée de mobilisation nationale, quelques Ternésiens envisagent de monter à la capitale pour la grande manifestation, mais la plupart préfèrent poursuivre les actions sur place. Samedi, les « gilets jaunes » du Ternois se rassembleront à 8h sur le parking de l’ancien Dya et décideront alors des actions à mener en fonction des effectifs : « On verra sur place ce que nous ferons. L’idée est de poursuivre nos actions dans le même esprit que cette semaine, avec des opérations de filtrage », annonce les organisateurs. Le « rond-point de Mc Do » ainsi que celui de la zone commerciale d’Herlin-le-Sec devraient être occupés par les manifestants, qui pourraient également préparer quelques surprises pour cette journée nationale de protestation.

Pour informer les usagers et les commerces, une cellule d’information de la préfecture est mise en place. Elle sera joignable au 03.21.21.24.97 et active ce samedi 24 novembre dès 7h. Le numéro est destiné en priorité aux acteurs économiques (entreprises, commerçants, transporteurs, professionnels de santé,…) dont l’activité peut être perturbée par les manifestations ou qui subiraient une opération de blocage ; aux usagers qui souhaitent s’informer s’ils craignent un blocage sur leur itinéraire de circulation. Le compte twitter @Prefet62 renseigné régulièrement permet également de connaître les ralentissements constatés sur l’ensemble des routes du département du Pas-de-Calais.

#InfosLocales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page