Le Rotary dresse le bilan de ses actions au profit de projets solidaires du territoire


Publicités

« Servir d’abord », telle est la devise du Rotary et que le club de Saint-Pol n’a jamais perdu de vue. Sous la présidence de Guillaume Gosse de Gorre, les rotariens saint-polois ont apporté leur soutien à différentes structures du Ternois et même d’un peu plus loin, avec plusieurs actions qui ont permis de récolter des fonds : « Notre soutien ne consiste pas seulement à donner de l’argent mais vise aussi à partager notre réseau et notre expertise », souligne Guillaume Gosse de Gorre en dressant le bilan de sa présidence, avant de passer son collier à Antoine Dequidt (au Rotary, les présidents sont désignés à l’avance pour une année).

« Le Rotary Club de Saint-Pol a une sensibilité particulière pour l’entrepreneuriat social »

Un projet en particulier a séduit le président et son équipe : les Bobos à la Ferme. A La-Madeleine-sous-Montreuil, Elodie D’Andrea et Louis Dransart travaillent à la création d’un lieu touristique et de répit pour les aidants familiaux, c’est-à-dire les personnes s’occupant de leurs proches malades ou dépendants. « C’était notre projet prioritaire. Nous espérons avoir contribué à le faire connaître lors du marché de Noël que nous avons organisé à Belval et dont les bénéfices leur ont été reversés », précise Guillaume Gosse de Gorre qui a remis un chèque à Elodie D’Andrea qui a chaudement remercié les rotariens : « Pour avoir connu plusieurs clubs Rotary, je pense que celui de Saint-Pol a quelque chose de spécial. Vous avez une sensibilité particulière pour l’entrepreneuriat social qui est, selon moi, l’entrepreneuriat du XXIe siècle. La somme que vous nous remettez sera investie dans l’aménagement d’une salle pour stimuler les sens des personnes en situation de handicap, ce qui permet de préserver leurs sensations et parfois de ralentir la progression de la maladie. Merci de nous avoir invités au marché de Noël. On a passé un super moment et fait de belles rencontres. » Un autre chèque a été remis à Anne Haccart pour l’unité locale de la Croix-Rouge : l’association a ainsi reçu le bénéfice du rallye organisé par le Rotary et qui a réuni cent vingt participants. « Ce qui nous a touchés, c’est que vous soyez venus dans nos locaux pour découvrir notre « vestiboutique », insiste Anne Haccart. Beaucoup de gens ignorent ce que nous faisons sur le territoire. Merci pour le chèque, pour le rallye, et pour tout ce que vous nous avez apporté. Ça nous fait très plaisir de voir toutes ces personnes qui ont d’autres obligations mais qui trouvent du temps pour nous aider. »

Apporter de l’argent, mais surtout du temps et des compétences

Outre ces deux associations, le Rotary Club de Saint-Pol a également soutenu l’Œuvre d’Orient, les associations Kintana et Europe-Madagascar-Afrique, l’Ilot Bon-Secours d’Arras, les Petits Pots du Cœur, les sans-abris de Belval, l’IME de Canteraine… « Certaines actions peuvent se traduire par des choses toutes simples qui peuvent ne prendre qu’une journée, mais on a vraiment pris plaisir à mener toutes ces actions », conclut Guillaume Gosse de Gorre qui a également tenu à remercier la presse pour avoir suivi et relayé les différentes actions du club tout au long de l’année. Ainsi, l’Abeille de la Ternoise, la Voix du Nord et votre serviteur le Gobelin du Ternois ont été invités à dîner avec les rotariens, Elodie D’Andrea et Anne Haccart au siège du club, le restaurant Catherinette de Saint-Michel. Pas de homard dans les assiettes, mais une bonne pièce de viande et quelques frites : c’était très bon, mais insuffisant pour influencer les journalistes. Cet article ne fait donc l’objet d’aucune complaisance.

Revenir en haut de page