Ginette Beugnet, candidate déclarée à Frévent : le discours de la méthode


Publicités

« Je suis candidate et tête de liste pour les municipales à Frévent », annonce Ginette Beugnet, sans créer la surprise auprès de la presse ou de ses soutiens, réunis dans sa maison de la rue de Doullens. Secret de polichinelle que cette candidature : la quinquagénaire est en campagne permanente depuis 2015, année de son élection au conseil départemental. Hyperactive sur les réseaux sociaux, elle partage avec ses followers son quotidien de femme publique : « Mes publications montrent que j’essaie d’aller partout où je suis invitée, notamment à Frévent. » Indéniablement, elle apparaît régulièrement dans les ducasses, inaugurations et fêtes locales du canton, et systématiquement lorsqu’il se passe quelque chose à Frévent. Autant d’occasions pour Ginette Beugnet de poser avec les habitants pour les photos et d’afficher sa proximité et son soutien à la population fréventine. Une façon également de mieux se faire connaître de ses électeurs, alors qu’elle ne réside dans la commune que depuis cinq ans : « Est-ce que vous préférez une personne passive mais avec de l’ancienneté, ou une personne nouvelle et active ? », répond la candidate, ravivant la fougue du doyen de l’assistance : « Moi, je suis Fréventin depuis 1928 et je suis toujours actif ! », s’anime Roger Pruvost. Battu lors des municipales de 2014, l’ancien maire est au premier rang et affiche sans complexes son soutien à Ginette Beugnet : « Je ne serai pas sur la liste, j’ai été battu en 2014 – je n’ai toujours pas compris pourquoi – et j’ai maintenant un certain âge. A force de voir toujours les mêmes gueules, les gens en ont marre. Et puis, une femme, c’est quand même pas mal », lance-t-il avec sa verve.

« On veut impliquer les habitants dans la campagne et après les élections »

Outre l’emblématique maire de Frévent, Ginette Beugnet a réussi à s’entourer de Joseph Lenfant, ancien adjoint du maire actuel, et d’Emmanuel Bocquet, la troisième tête de liste de 2014, ainsi que d’une trentaine de Fréventins, « tous impliqués dans la vie associative ». Ginette Beugnet annonce déjà disposer de vingt-sept noms nécessaires à la constitution d’une liste à Frévent. Elle a même prévu un banc avec trois remplaçants, au cas où : « Notre liste est complète depuis plusieurs mois. J’ai la chance d’être très bien entourée, par des personnes d’expérience, notamment dans la vie associative – et il n’est pas facile de s’impliquer dans une liste quand on sait les pressions qu’on peut subir. Tous sont issus de divers horizons politiques, de vingt à plus de soixante ans et de tous les quartiers. Je voulais des gens avec du caractère, de la personnalité. Je ne veux pas avoir autour de moi des gens qui s’écrasent. » Néanmoins, Ginette Beugnet est seule à prendre la parole et ne souhaite pas pour l’instant dévoiler le nom de ses colistiers : « On ne dévoile pas tout, on fait du teasing », sourit la candidate. Le programme sera également révélé ultérieurement, même si onze thématiques ont été retenues. Ginette Beugnet a planifié sa communication et sa stratégie. Pour l’instant, elle insiste sur sa méthode de travail : « consultation, concertation, co-construction ». « Ce sont des principes qui sont dans nos gènes, une façon de gouverner que nous souhaitons mettre en place aussi à la mairie de Frévent. On veut apporter une nouvelle vision de la gestion communale en associant les habitants avec des réunions citoyennes, des comités de quartier, du porte à porte… On veut impliquer les habitants dans les décisions. C’est ainsi que nous travaillons pour la campagne et nous voulons appliquer la même méthode après les élections. »

Les habitants invités à se prononcer en cliquant sur un 👍 ou un 👎

Les habitants peuvent d’ores et déjà soumettre leurs suggestions sur le site Internet de Frévent Ensemble, où ils sont également invités à se prononcer sur quelques propositions, en cliquant sur un 👍 ou un 👎. La présentation du site ayant aussi prouvé que le réseau Internet n’est pas encore au top dans la ville, il est toujours nécessaire d’être en relation directe avec les habitants : pour les accueillir et les rencontrer, Ginette Beugnet a transformé son salon en local de campagne, où les Fréventins seront invités à venir discuter avec la candidate et ses colistiers, avec une inauguration officielle ce vendredi 13 septembre à 18h. « Ça va nous porter chance », prédit la candidate, confiante dans sa capacité à détrôner le maire actuel, Jean-François Théret, dont elle se garde bien de prononcer le nom. « On n’est pas là pour parler du passé mais uniquement de l’avenir. Nous avons validé une ligne de conduite commune et nous ne parlerons que de notre projet et des habitants », insiste la candidate, qui n’élude pourtant aucune question de la presse, notamment sur le différend professionnel qui l’oppose au maire de Frévent : ce dernier avait engagé une procédure de licenciement à l’encontre de celle qui était alors directrice générale des services de la commune. « Le 2 février 2019, Monsieur Théret a été déjugé de façon définitive. D’autres éléments sont toujours en cours au tribunal pénal. Je me défends, mais cela ne concerne pas la population et n’a rien à voir avec la campagne. On n’est pas dans la revanche ou l’acrimonie. On est là pour travailler, pour rassembler, pas pour créer des dissensions. »

Site Internet : www.freventensemble.fr
La page Facebook : https://www.facebook.com/freventensemble62270/

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee