Le centre de vaccination du Ternois a dépassé le seuil des 50 000 doses administrées

En se rendant à la maison de santé de Gauchin-Verloingt, le jeune Rémy n’imaginait pas être la star de la journée : il a non seulement reçu sa deuxième dose de vaccin contre le Covid-19, mais surtout la cinquante millième injectée au centre de vaccination. Un chiffre symbolique qui témoigne d’une activité ininterrompue pour les quelque cent cinquante professionnels et bénévoles qui se relaient depuis début janvier. Le collégien s’est soumis au parcours préalable à l’injection : accueil et contrôle des informations par un bénévole de la Croix Rouge, prise de température à l’entrée, entretien avec un médecin, injection du vaccin, puis attente de quinze minutes avant de pouvoir repartir avec son attestation de vaccination complète. Il a pu éviter la file d’attente, mais a dû prendre la pose pour les photos immortalisant le passage du seuil symbolique des cinquante mille doses injectées – alors que le territoire de TernoisCom ne compte que près de 38 000 habitants. Le jeune homme a même reçu un diplôme et un petit cadeau des mains du docteur Turi, qui dirige la maison de santé : « Ces dernières semaines, nous avons constaté une forte mobilisation des 18-25 ans et une augmentation spectaculaire pour les 12-17 ans. Nous sommes en contact avec les responsables des six collèges et lycées du secteur pour accueillir les élèves sur des créneaux dédiés, mais nous encourageons avant tout la vaccination familiale, pour simplifier la tâche des établissements scolaires. » Ainsi, Rémy est venu accompagné par sa mère et sa grande sœur, même s’il a dû rater un cours au collège : au moins, son justificatif d’absence est largement attesté dans la presse.

Avec sa deuxième dose, Rémy a reçu son attestation vaccinale et les QR codes associés pour son pass sanitaire.

« La maison de santé et les établissements scolaires, ce sont deux mondes qui se rencontrent. C’est l’occasion de remettre la santé publique dans l’instruction civique : le centre de vaccination est une déclinaison de la République. On estime que le vaccin a permis de sauver cinquante mille personnes en France, c’est une grande satisfaction de contribuer à faire le bien de l’humanité », estime le Dr Turi, qui prépare déjà avec son équipe la prochaine campagne de rappel : « À partir du 13 septembre, les plus de soixante-cinq ans pourront bénéficier d’une troisième dose, six mois après l’injection de la deuxième. Une quatrième dose est prévue pour les personnes immunodéprimées, trois mois après la précédente. Nous sommes en train de recenser les patients des Ehpad du secteur pour cette nouvelle campagne. » La maison de santé de Gauchin-Verloingt permet également aux professionnels de santé de s’approvisionner en vaccins pour des injections à l’extérieur, même si pour l’instant, les pharmacies et médecins de ville ont quelques difficultés à s’organiser : « Ça demande une logistique particulière, car il faut pouvoir administrer sept doses et donc avoir les patients disponibles au bon moment. Ce n’est pas pour rien que nous sommes aussi nombreux à la maison de santé. Les laboratoires travaillent au développement de flacons avec une seule dose, ce qui permettra de développer la vaccination de ville. Les Hauts-de-France et surtout le Pas-de-Calais sont dans le peloton de tête au niveau national, mais il manque encore 400 000 personnes vaccinées dans la région pour qu’on atteigne une couverture vaccinale de 90 %. » Pour se rapprocher encore un peu plus de cet objectif, la maison de santé continue de tourner à plein régime, six jours sur sept, et participe ce samedi à l’opération nationale de vaccination sans prise de rendez-vous.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *