Etoile ferroviaire de Saint-Pol : les travaux se préparent et le calendrier se précise


Publicités


Les derniers trains entre Saint-Pol et Béthune circuleront le samedi 14 décembre, puis la ligne sera fermée durant un an, jour pour jour. Sur la voie menant à Etaples, plus rien ne roule depuis longtemps, mais là aussi, les trains devraient faire leur retour le 13 décembre 2020. Entre temps, les deux lignes seront rénovées simultanément.

Des travaux à Saint-Pol entre mars et septembre

Saint-Pol sera au centre des travaux et son maire a présenté le programme au conseil municipal : « Nous avons eu une réunion avec la SNCF et les entreprises. Une base arrière sera installée derrière la gare de Saint-Pol, ce qui va entraîner des allers et venues de camions, jusqu’à neuf par jour à certaines époques. Les travaux vont démarrer début 2020 mais nous ne les verrons à Saint-Pol que fin mars-début avril », rapporte Maurice Louf. Le tronçon entre Saint-Pol et Anvin devrait être rénové entre les mois de mars et de septembre. Si le planning est respecté, Saint-Pol sera directement concernée la semaine du 23 mars et celle du 17 août. « Le passage à niveau de la rue d’Hesdin sera fermé à un moment mais nous n’avons pas la date exacte », précise le maire. Les travaux de la ligne rejoignant Béthune suivront un calendrier similaire, avec des opérations à Saint-Pol entre le 9 et le 22 mars, du 6 au 19 avril, ainsi que la semaine du 31 août. Quant à la ligne Saint-Pol – Arras, les travaux sont prévus pour 2021 mais le calendrier n’est pas encore établi : la ligne continuera de fonctionner jusqu’en décembre 2020.

« Ça va être une vraie galère pour ceux qui prennent le train »

« La gare de Saint-Pol ne sera jamais fermée, a souligné le conseiller Jean-Claude Girot. Je me réjouis que les travaux entrepris ne durent qu’un an, mais on peut regretter que la ligne St-Pol – Etaples soit fermée durant trois ans. Certains habitants ont pris d’autres habitudes et ne reprendront jamais le train. Des gens prennent le bus pour un euro aujourd’hui et on va leur demander de payer le train plein tarif. Je me réjouis que les travaux avancent plus vite sur la ligne de Béthune, peut-être est-ce dû à la pression des voyageurs. J’utilise le train tous les jours, avec des étudiants, des lycéens qui vont à Lille. Ça va être une vraie galère pour ceux qui prennent le train. Néanmoins, on peut se réjouir de cette rénovation car on pouvait craindre que le conseil régional fasse marche arrière vu le coût des travaux. »

1h30 pour un Arras – Saint-Pol en bus : « Je pourrais vous parler des conditions de voyage »

Ce constat nuancé est partagé par Maurice Louf : « Le montant est très important pour la région, qui supporte 81 % des 92,6 millions d’euros. Le conseil régional s’est aussi engagé à ne fermer aucune gare. On espère que tout se passera bien, qu’il n’y aura pas d’événements climatiques qui pourraient retarder les travaux. J’ai pratiqué le trajet en bus entre Saint-Pol et Arras, je pourrais aussi vous parler des conditions de voyage en bus », a lancé le maire. Ainsi, pour rejoindre la capitale du Ternois depuis celle de l’Artois, il lui aura fallu près d’une heure et demie en empruntant un car de la région qui connut quelques péripéties – les voyageurs ayant même dû indiquer la route au chauffeur. Le maire s’en amuse maintenant, mais ça ne fait pas rire tous ceux pour qui ces désagréments sont quasi-quotidiens dans les bus assurant les liaisons avec Arras, Béthune et Etaples. Au moins, avec les trains, il ne devrait plus être nécessaire aux voyageurs d’expliquer le trajet au conducteur.

Revenir en haut de page