Diagnostiquée porteuse du coronavirus, une jeune maman de Saint-Pol témoigne


Publicités


« Je suis porteuse du coronavirus et j’habite Saint-Pol. Prévenez les habitants et dites-leur de faire attention, car je ne suis pas la seule. » Mardi soir, une jeune femme nous a envoyé ce message d’alerte, après avoir découvert qu’elle était elle-même infectée : « Je l’ai su tout à l’heure. Je n’ai pas fait de test car ils sont réservés aux cas critiques, mais le médecin m’a clairement dit que je l’avais et que je devrai être hospitalisée en cas de complications respiratoires. » Cette jeune maman d’une vingtaine d’années est confinée chez elle, sous traitement, et doit surveiller l’évolution de ses symptômes. « Pour l’instant, ma santé est stable, mais je pense que je suis porteuse du coronavirus depuis une semaine, après une sortie dans une autre ville où des cas étaient déjà signalés. Deux jours après, j’ai commencé à avoir 38° à 38,5° de température, puis j’ai dépassé les 39° et j’ai commencé à avoir mal à la cage thoracique. C’est là que je me suis dit que ce n’était pas normal. » La patiente décrit ses symptômes comme ceux d’une grosse grippe, mais avec d’autres signes : mal de crâne, courbatures, diarrhées… Le diagnostic ne fait aucun doute selon le médecin qui l’a placée en confinement chez elle, avec son bébé : « Ma fille n’a heureusement aucun symptôme. Je reste chez moi, avec un masque. Pour mes courses, je dois demander à quelqu’un de les déposer devant ma porte. » La jeune femme garde le moral mais reste vigilante et invite la population à la plus grande prudence : « Je vais prévenir les personnes avec qui j’ai été en contact et leur dire de consulter un médecin au plus vite s’ils ont de la fièvre. Il faut surtout que tout le monde respecte les mesures de confinement.»

Illustration libre de droits Pixabay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page