Au volant de Le Doux Transport, Annick vous conduit partout en toute sérénité


Publicités

Que ce soit pour faire des courses à quelques kilomètres, revenir sain et sauf d’une virée en boîte de nuit au petit matin, ou rejoindre en toute sérénité l’avion de vos vacances, vous pouvez faire appel à Annick Ledoux et à ses deux véhicules de tourisme avec chauffeur – VTC. Après avoir arpenté les routes au volant d’ambulances et de poids lourds, la conductrice a décidé, à cinquante ans, de prendre son indépendance et de continuer à rouler pour les particuliers : « De mon expérience dans les ambulances, j’ai gardé le goût du relationnel, du contact avec les gens. J’ai des clients réguliers avec qui on discute, je prends de leurs nouvelles. Je fais aussi de belles rencontres avec les sorties de boîtes de nuit », rigole la conductrice qui a lancé Le Doux Transport en novembre 2017. Depuis, elle s’est constitué une petite clientèle dans le Ternois où la mobilité est un problème important, avec des villages disséminés et peu, voire pas de transports en commun : « Je suis intimement persuadée que mon activité peut répondre à des besoins dans le Ternois. Beaucoup de personnes n’ont aucun moyen de locomotion et il peut être difficile pour elles d’aller simplement faire des courses. »

Deux véhicules pour embarquer jusqu’à sept passagers et moult bagages

Annick Ledoux est reconnue comme chauffeuse VTC mais n’est pas soumise à la tarification préfectorale des taxis, ce qui lui permet de proposer ses services au prix de 0,75 centimes par kilomètre, de jour comme de nuit, week-ends compris. Le prix est fixe, indépendamment du nombre de voyageurs, ce qui peut faire tomber le tarif à près de 0,10 centimes du kilomètre pour sept personnes. Dans ce cas, Annick Ledoux prend les clés de son Space Tourer qui peut embarquer sept passagers – ou beaucoup de bagages. Pour un, deux ou trois voyageurs, la conductrice opte pour une confortable C4. « J’ai choisi un grand véhicule afin d’avoir suffisamment d’espace pour prendre les bagages. J’emmène régulièrement des voyageurs à la gare d’Arras ou de Lille. Je fais aussi des trajets jusqu’aux aéroports de Paris ou Bruxelles. Je n’ai pas de limite de kilométrage, j’essaie d’élargir mon offre au maximum », détaille Annick Ledoux. Néanmoins, l’essentiel de son activité dans le Ternois : « Je peux emmener les personnes à leurs rendez-vous médicaux si elles n’ont pas de prescription de transport. J’aimerais aussi travailler avec les entreprises du secteur, pour emmener des clients depuis la gare par exemple. »

« Mieux vaut perdre dix euros que le permis, et rentrer sain et sauf. »

Annick Ledoux est très réactive aux demandes (elle a d’ailleurs écourté notre premier entretien pour un transport au centre hospitalier du Ternois), mais elle ne peut être partout en même temps : « L’idéal serait que je puisse embaucher quelqu’un, reconnaît-elle. Si les clients appellent et tombent sur ma messagerie, c’est que je dois aussi me reposer. Je rentre parfois à sept heures du matin ! » La conductrice est bien connue des fêtards du secteur et elle a sa clientèle auprès de boîtes de nuit du coin : « C’est toujours sympa, mais le problème est que tout le monde veut rentrer à la même heure ! Certains parents font appel à moi aussi pour les anniversaires de leurs enfants, ça les rassure : mieux vaut perdre dix euros que le permis, et rentrer sain et sauf. » Saint-Poloise de toujours, avec en poche ses différents permis, Annick Ledoux continue de rouler sur les routes du Ternois et d’ailleurs, au volant de ses deux véhicules clairement identifiables : « J’adore conduire, en toutes circonstances, sauf sur la neige, mais ça n’arrive pas souvent ici ! Il me reste encore quelques années avant la retraite, autant que ce soit dans une activité qui me plaise, au contact des habitants. »

Annick Ledoux – Le Doux Transport

06.56.82.39.08

annick@ledouxtransport.fr

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee