Song to Song : Une expérience visuelle et musicale déroutante


Publicités

GGGGG : Complètement perché.

Avec Song to Song, Terrence Malick expose les péripéties amoureuses de deux couples d’amis évoluant au sein de la scène musicale d’Austin, Texas. Dès les premières minutes, le spectateur peut se retrouver perdu s’il ne connaît pas le travail du réalisateur. Entrecoupé de moments quasi documentaires et de longs plans atmosphériques, le film happe le spectateur sans qu’il puisse comprendre vraiment ce qu’il se passe. Plutôt que de nous expliquer et de nous plonger dans une intrigue conventionnelle, Terence Malik la laisse deviner. L’enchaînement des scènes ne trouve son sens que dans la musique omniprésente. Les enjeux des personnages sont rappelés par quelques scènes parsemées durant le film, ce qui peut rendre le tout difficile à suivre, mais qui pousse à la réflexion sur cet objet cinématographique.

Comme d’habitude, le réalisateur réunit un casting cinq étoiles avec quelques-uns des acteurs les plus bankables du moment (Michael Fassbender, Ryan Gosling, Natalie Portman entre autres). On apprécie également de croiser des icônes de la scène musicale américaine comme les Red Hot Chili Peppers, Iggy Pop ou Patty Smith. Plutôt qu’un film, Song to Song est une expérience cinématographique déroutante et intéressante où l’image seule n’est pas forcément porteuse de sens, mais accompagne la musique et les choix de réalisation. Cependant, dans le même registre, on préférera The Tree of life, du même Terrence Malick, plus poétique et mieux maîtrisé.

Prochaines séances au Régency:

Mercredi 16 août à 21h (VO)

Jeudi 17 août à 18h30 (VO)

Lundi 21 août à 20h45 (VO

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *