Petit paysan : de mal en pis


Publicités


GGGGG : un drame allaitant

Fils d’éleveurs de vaches laitières, le réalisateur Hubert Charuel se souvient de sa mère lors de la crise de la vache folle : « Si ça arrive chez nous, je me suicide. » Cette expérience personnelle lui a inspiré le scénario de Petit paysan.

Hubert Charuel partage son amour du monde paysan et présente un drame autour de deux axes. D’un côté, Pierre, trentenaire et éleveur de vaches laitières, qui découvre qu’une de ses bêtes est touchée par une nouvelle maladie venue de Belgique. De l’autre, Jamie (Bouli Lanners) dont le cheptel est infecté et abattu par les services vétérinaires. Le film expose la précarité des éleveurs lors de grandes épidémies, avec des acteurs toujours très justes. Tour à tour touchant ou inquiétant, Swan Arlaud campe un éleveur anxieux essayant de sauver son exploitation par tous les moyens.

Hubert Charuel signe une magnifique immersion dans le milieu paysan et réalise un excellent premier film qui le place dans la catégorie des réalisateurs à suivre.

#Cinéma #LecinédeGG #PetitPaysan #flux1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page