On the Milky Road : à boire comme du petit lait


Publicités

GGGGG : enchanteur.

On the Milky Road est une fable burlesque relatant la rencontre de Kosta, laitier qui ravitaille les soldats au front en Bosnie-Herzégovine, et Nevesta qui doit épouser le frère dudit laitier. Le conflit ne sert que de contexte et le film baigne dans un climat de légèreté et d’autodérision, porté par des personnages extravagants. Des scènes surréalistes rappellent parfois la grande époque des Monthy Python, le tout dans des paysages pittoresques sublimés par le réalisateur. Emir Kusturica garde sa signature musicale enjouée du No Smoking Orchestra, puisque c’est le batteur du groupe (Kusturica fils) qui s’est chargé de la bande-originale. Réalisateur, musicien, Emir Kusturica tient également le premier rôle en incarnant le cocasse laitier. Monica Bellucci lui donne la réplique mais se trouve vite éclipsée par l’excellente Sloboda Micalovic. Si le début est très guignolesque, le film est inégal et bascule dans le conte de fée surréaliste, avec un univers à la Disney. Ces quelques facilités gâchent un peu le résultat final pour ce seizième film de Kusturica qui n’a toujours pas réussi à égaler son chef d’œuvre La Vie est un miracle. Si le spectateur se laisse emporter, il ressortira avec le sourire et empli de bonne humeur de ce film plein de poésie. De quoi réveiller l’enfant qui sommeille en chacun de nous.

#Onthemilkyroad #Kusturica #Cinéma

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *