Les Tuche 3 : le président des frites


Publicités

GGGGG : politiquement correct.

Les Tuche sont de retour avec leur humour délirant et le fameux « Des frites, des frites, des frites ! ». Fort du succès des deux premiers opus, la famille la plus populaire de Bouzoles part cette fois à la conquête de l’Élysée.

On retrouve Jeff Tuche (Jean-Paul Rouve) qui se réjouit de l’arrivée du TGV dans sa ville. Malheureusement, aucun arrêt n’est prévu à Bouzolles. Il tente alors de joindre le président de la République pour que son village ne reste pas isolé du reste du territoire. Sans réponse de l’Élysée, Jeff ne voit plus qu’une seule solution pour se faire entendre : se présenter à l’élection présidentielle.

Pour ce troisième volet, le réalisateur Olivier Baroux choisit d’y aller à fond dans l’absurde. Il laisse de côté la comédie à la française pour livrer un film à sketchs décapant. Le scénario est remisé au second plan et laisse la place à un Jeff Tuche plus drôle que jamais. Le spectateur se retrouve face à des situations plus loufoques les unes que les autres et les gags s’enchaînent à toute vitesse. Avec une bonne humeur communicative, les acteurs s’en donnent à cœur joie et en font des tonnes pour nous faire rire.

Au delà des éclats de rire qu’il suscite, le film distille à sa manière un vrai message critique. La famille, la simplicité, l’entraide, valeurs chers aux Tuche, se confrontent à une machine politique qui n’a que faire des petites gens.   

Avec un traitement moins conventionnel et un humour assumé, Les Tuche 3 évite avec succès le piège de la suite de trop. Olivier Baroux signe un film hilarant et renoue avec l’humour absurde qui faisait le succès du duo Kad et Olivier ou encore des Robins des Bois.

#LecinédeGG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page