Lady Bird : la fille de l’air


Publicités


GGGGGG : édit de piaf

Pour sa première réalisation en solo, Greta Gerwig signe un film sur l’adolescence, couronné de deux Golden Globes. Christine « Lady Bird » Mcpherson (Saoirse Ronan), second enfant de Marion (Laurie Metcalf) et Larry (Tracy Letts), entre dans l’âge de l’adolescence. Elle va entamer ce long et dur chemin, semé de doutes et de questionnements, vers l’âge adulte.

Le film s’ouvre sur Christine et sa mère, Marion, dont la relation constitue l’élément central du récit. Lady Bird nous plonge dans l’âge ingrat d’une jeune fille prête à tout pour s’émanciper de son milieu et se construire en tant que jeune adulte. Passant par chaque étape de la fameuse crise d’ado, Lady Bird va se rebeller contre les figures d’autorité et remettre en question les règles familiales. Elle va ainsi devoir confronter ses envies à la réalité pour se construire une identité propre et s’affirmer.

La force de Lady Bird est sa faculté à s’ancrer dans le réel. Dans une Amérique marquée par le 11 septembre, le film nous invite au sein de la famille Mcpherson, miroir de la société marquée par des thèmes propres à notre époque : la quête identitaire, le chômage, la religion, la difficulté d’être un bon parent…

S’inscrivant dans la lignée de réalisateurs comme Richard Linklater, Greta Gerwig signe un film qui parle à tout le monde et qui traite de sujets connus et vécus par tous. Lady Bird fait partie de ces films qui parlent de la vie, avec un traitement réaliste et plus que jamais féministe.

Prochaines séances au Régency.

Revenir en haut de page