Kingsman 2 : un film taillé sur mesure


Publicités

GGGGG : Un Bond’iverstissement

Avec Kingsman : le Cercle d’or, Matthew Vaughn signe sa première suite : logique quand on sait que le premier volet est le film le plus lucratif de sa carrière (405 millions de recette pour un budget de 94 millions). Dans cette nouvelle aventure, l’élite du renseignement britannique est confrontée à l’organisation de Poppy (incarnée par Julian Moore). Au niveau du scénario, rien de très original : le film se structure comme une suite classique de film d’action. Les Kingsman sont aux abois et cherchent refuge chez leurs homologues américains. L’humour qui avait fait la force du premier est à nouveau présent et on apprécie de retrouver les personnages un brin décalés imaginés par Mark Millar (également papa de Kick-ass).

Après une présentation des évolutions de chaque protagoniste, le film nous plonge directement dans l’intrigue. Même si quelques absents manquent fortement (notamment Samuel Lee Jackson, magnifique en méchant zozotant du premier opus), les personnages restent savoureux et collent à merveille à l’univers. Channing Tatum et Pedro Pascal (la Vipère de Game of Thrones), s’en donnent à cœur joie en caricature du cowboy américain. Le président des Etats-Unis est détestable à souhait et on ne peut s’empêcher d’y voir un clin d’œil à la présidence Trump.

Malgré ses qualités, Kingsman 2 se montre inégal. La magnifique poursuite en voiture qui introduit le film fait vite place au développement de l’intrigue qui manque cruellement de dynamisme. Heureusement, la dernière partie renoue avec de belles scènes d’action, de bonnes idées de mise en scène et des cadrages novateurs (le plan séquence de fin est tout simplement grandiose).

Avec une bande originale qui fait taper du pied, Kingsman 2 tient ses promesses. Les personnages sont drôles, le choc so british/american way of life fonctionne bien et les scènes d’actions sont souvent jouissives, filmées avec ingéniosité. Sans égaler le premier volet, le film réjouira les amateurs d’humour, d’action et d’images spectaculaires.

#LecinédeGG #Kingsman #LeRégency #cinéma #flux1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *