Chamboultout : Gaulois sans filtre


Publicités

GGGGGG : muchas Garcia

Après Retour chez ma mère et L’embarras du choix, Eric Lavaine revient avec Chamboultout, inspiré du livre La course à la mouette de Barbara Halany-Lafont, amie proche du réalisateur. Le film s’apparente davantage à une suite du roman qu’à une adaptation et situe son intrigue dans la continuité du livre, en racontant les conséquences de sa sortie.

Victime d’un accident de scooter, Frédéric (José Garcia) perd la vue et se met à dire tout ce qu’il pense. Sa femme, Béatrice (Alexandra Lamy), décide de raconter dans un livre comment sa vie et celle de Frédéric ont été chamboulées par ce drame. L’ouvrage évoque les proches du couple et chacun va essayer de s’y reconnaître. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne seront pas déçus.

Sorte de film de potes assez léger, Chamboultout s’avère empli de bonne humeur et de drôlerie. Comme à son habitude, Lavaine laisse une grande place à ses personnages et s’intéresse à la part de franchise et d’acceptation qui constituent toute amitié. N’évitant pas la comparaison avec des films comme Les petits mouchoirs, ou encore Le prénom, Chamboultout s’avère en deçà. Ici, le lien d’amitié, censé lier les différents personnages, ne convainc jamais vraiment et fait du film une sorte de brouillon réalisé avec panache. Même si le long-métrage réserve son lot de rires et de moments cocasses, il peine parfois à rendre crédible ce qui se passe à l’écran. Néanmoins, Chamboultout ravira les inconditionnels d’Alexandra Lamy et José Garcia. Les autres devront se montrer patients et attendre l’arrivée de Nous finirons ensemble le 1er mai 2019, pour espérer retrouver une bande de potes plutôt taquins.

Prochaines séances au Régency.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee