3 Billboards, les panneaux de la vengeance : affichage sauvage

GGGGGG : lumineux.

Déjà récompensé par quatre Bafta, quatre Golden Globes et deux Oscars, Les Panneaux de la vengeance, troisième réalisation de Martin Mcdonagh, nous plonge dans le Missouri profond.

Hantée par le meurtre et le viol non-élucidés de sa fille Angela, Mildred Hayes (Frances Mcdormand), ancienne femme battue, décide de louer pour un an trois panneaux publicitaires et d’y afficher un message visant le très respecté chef de la police, Bill Willoughby (Woody Harrelson). Loin de faire l’unanimité, ces panneaux vont déchaîner les foules et déranger au plus haut point Jason Dixon (Sam Rockwell), un policier raciste et simplet.

Dès les premières minutes, le ton est donné. Avec une atmosphère douce-amère empreinte de poésie, la réalisation prend son temps et nous présente des personnages plus savoureux les uns que les autres. Frances Mcdormand est incroyable de vérité dans le rôle d’une femme mise à l’épreuve par la vie et qui ne recule devant rien pour lever le voile sur le meurtre de sa fille. On ne pourra d’ailleurs s’empêcher de voir dans ce personnage un hommage à Rosie la riveteuse, figure du féminisme des années 80.

Sam Rockwell, quant à lui, est juste de bout en bout, et c’est un véritable plaisir que de le suivre tout au long du film. D’abord détestable, son Jason Dixon se montrera plus complexe qu’il n’y paraît et surprendra le spectateur plus d’une fois.

Au delà de son intrigue, Les Panneaux de la vengeance est un film sur la nature humaine et sa complexité. En mettant en scène des personnages réalistes, jamais totalement bons ou mauvais, il joue avec les a priori du spectateur. Ses dialogues d’une rare intelligence mêlent avec brio le drame à la comédie, et rappelle l’esprit du cinéma des frères Cohen. Les Panneaux de la vengeance est un grand film et permet à Frances Mcdormand d’incarner, enfin, un personnage à la mesure de son talent.

Prochaines séances au Régency

#LecinédeGG

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *