Zyngo et Les Rafistolés ont assuré le dernier concert de l’année chez Tartous & Cie


Publicités


L’ambiance était rock and roll au café Chez Tartous & Cie en ce samedi 29 décembre. Les musiciens sont arrivés tôt pour s’installer et profiter de l’ambiance du bistrot ainsi que du repas préparé par Fabienne, la tenancière du lieu. « Ça change du jambon-beurre des autres bars« , apprécie Zyngo. Le café se remplit peu à peu, tandis que les musiciens commencent les balances, testent et règlent leur matériel. Une cinquantaine de personnes de tout âge compose le public. L’ambiance s’échauffe, Zyngo se met en place : chanteur et guitariste en solo, il dit avoir été élevé par des canards et aimer les bières belges. Il est originaire de Valenciennes et vit en Bretagne. Ce soir, il joue en acoustique mais dispose aussi d’un set punk-hardcore. Ses influences sont des musiciens tels que Renaud ou Brassens, mais aussi d’autres un peu moins classiques, plus sauvages, plus punk, tels que les Sherrif, les Rats ou Didier Super. L’artiste aime bouger et partager avec le public ses chansons teintées d’humour noir. Après un concert d’une heure, Zyngo laisse la place aux Rafistolés. Originaire de La Comté, le groupe existe depuis un an et joue du ska-reggae-punk aux influences diverses. Les Rafistolés sont cinq et ont déjà joué à la fête de la musique. Ils disposent d’une section cuivres, avec trombone et saxophone, et ont complété leur formation avec une talentueuse chanteuse. Leur répertoire ne compte pour l’instant que sept compositions, mais c’est suffisant pour le public qui tape du pied et en redemande. Après une ultime chanson, les instruments sont laissés à disposition et quelques spectateurs s’improvisent musiciens pour finir cette dernière soirée musicale de l’année.

Prochain rendez-vous chez Tartous & Cie : dimanche 6 janvier, une course de cyclo-cross à travers les chemins de Monchy-Breton… et le bistrot !

Revenir en haut de page