Cher journal…

Il était temps que je prenne quelques vacances. Tout d’abord, parce que légalement, il me restait plein de congés à poser avant la fin du mois de mai et que notre joyeuse entreprise n’a pas les moyens de les payer. Ensuite, peut-être surtout, parce qu’il est bon aussi de prendre du recul, de voir ce qu’il se passe ailleurs, de lever un peu le nez du guidon. Malheureusement, cela signifie que personne ne pourra couvrir l’actualité du Ternois durant cette période : en effet, avec un seul journaliste, impossible de continuer à être sur le terrain lorsque celui-ci part se dorer la pilule. « Mais l’actualité ne s’arrête jamais ! » C’est vrai ; mais moi, si. Si seulement nous pouvions nous permettre d’embaucher un deuxième journaliste… T’imagines ? On pourrait faire des articles encore meilleurs, élargir notre zone de couverture, respecter les repos légaux tout en assurant un traitement de l’information sans interruption ! Oui, je sais, mon esprit divague, je me perds dans des rêves d’un monde où nos lecteurs nous soutiendraient spontanément pour faire vivre et développer le Gobelin du Ternois ; où en cliquant sur le lien au bas de cette page, ils pourraient simplement contribuer et soutenir notre projet. Si chacun de nos lecteurs nous donnait ne serait-ce qu’un euro par mois, on pourrait avoir une véritable équipe de rédaction ! Après tout, pourquoi pas ? Enfin, ce n’est pas pour maintenant, ça va prendre un peu de temps. Alors là, tout de suite, je vais aller me promener. Mercredi, je ne serai donc pas là pour parler de la réouverture des terrasses des bars et restos, des musées, des cinémas, des boutiques qui ont dû baisser le rideau une nouvelle fois. Mais je ne doute pas que tous les habitants du Ternois auront à cœur de se retrouver et de soutenir leurs commerces de proximité et tous ceux qui font vivre la culture, plus essentielle que jamais. En attendant, je ne vous oublie pas et je regarde avec plaisir les émissions de la Télé du Gobelin : j’ai bien rigolé dimanche avec le Schimililibing et j’ai hâte de me bidonner devant le Burgob Quizz de mardi soir ! Je garde évidemment un œil sur l’actualité du Ternois et lis avec délectation mes confères en sirotant mon café chaud matinal. On aura plein de choses à se dire à mon retour.
J’espère que tout le monde est bien sage et en pleine forme. Ici, il pleut, c’est nul.
Gros bisous et allez Lens !

Pierre

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *