Une nouvelle approche de l’immobilier, moderne et humaine, avec « A la lucarne »

Entre l’agence immobilière classique et les sites d’annonces fourre-tout, le réseau « A la lucarne de l’immobilier » a réussi à trouver un juste équilibre en associant l’indispensable relation humaine et les outils numériques dernier cri. Depuis vingt ans, cette agence immobilière a patiemment tissé sa toile et compte aujourd’hui une douzaine de mandataires dans le département, dont six interviennent dans le Ternois. Camille Delannoy était un pionnier dans le secteur, seul sur notre territoire de 2010 à 2017, puis rejoint par Julien Bailleul qui a développé le réseau local, avec une approche simple et efficace : « Notre travail consiste tout simplement à trouver des maisons dans notre secteur et de mettre en relation vendeurs et acquéreurs. Nous ne sommes pas des agents immobiliers – ce qui nécessite un diplôme spécifique – mais des conseillers indépendants qui travaillent en réseau. Ce qui fait notre force, c’est notre compétence, notre expérience et notre maîtrise du terrain. » En effet, tous les commerciaux de l’équipe Arrageois-Ternois interviennent dans un périmètre situé à trente minutes de leur domicile, garantissant ainsi une fine connaissance de leur territoire.

Une visibilité des biens sur cent cinquante sites Internet

Travailleurs indépendants, ils bénéficient du soutien du réseau « A la lucarne » qui leur fournit la formation et les outils pour développer rapidement leur activité : « Le concept est très différent des agences traditionnelles. Nous n’avons pas d’agence physique, donc moins de charges, nous pouvons ainsi investir pour avoir une meilleure visibilité sur Internet. Les biens qui nous sont confiés sont publiés sur plus de cent cinquante sites, dont une trentaine spécialisés dans l’immobilier. Notre réseau national offre également une diffusion plus large, dans toute la France, mais aussi à l’étranger », explique Guillaume Coquel, dernière recrue de l’équipe locale, après Stéphane Décants et Christophe Meurin. Certes, aujourd’hui, toutes les agences immobilières et même les particuliers sont sur la toile, mais il ne suffit pas d’être présents sur Internet, encore faut-il savoir s’en servir. Les commerciaux de La lucarne bénéficient des techniques les plus modernes pour offrir une nouvelle approche de l’immobilier. « Nos clients peuvent découvrir nos biens durant leur temps libre, depuis leur canapé, sur leur ordinateur ou leur smartphone. Sur notre site, ils peuvent profiter d’une visite virtuelle à 360° et se promener librement dans leur future maison », souligne Stéphane Decants, illustrant son explication par une démonstration sur écran.

Des outils dernier cri pour se projeter dans sa future maison

Parmi les innovations proposées par La lucarne, le « home-staging » permet aux acheteurs de se projeter dans le futur : à partir d’une photo actuelle, il est possible de changer intégralement l’aménagement et le mobilier d’une pièce dans différents styles (contemporain, campagnard, ancien, industriel…). Cette prestation, assurée par les designers de La Lucarne, est gratuite et le résultat est bluffant. Pour les extérieurs, des prises de vues à l’aide d’un drone offrent une vision large des espaces disponibles. Les acquéreurs peuvent donc mieux identifier les biens correspondant à leurs besoins : « Parfois, un acheteur peut passer à côté d’un bien parce qu’il n’arrive pas à se projeter dans son futur logement », déplore Guillaume Coquel. « C’est un gain de temps pour les acheteurs, les vendeurs et aussi pour nous, insiste Stéphane Décants. Ainsi, lorsqu’un acheteur souhaite effectuer une visite, il sait déjà à quoi s’attendre. La visite virtuelle offre des images de très bonne qualité, qui permettent de bien voir les éventuels travaux à réaliser. Les acquéreurs peuvent aussi « revenir » dans la maison quand bon leur semble, la montrer à leurs amis ou à leur famille pour demander un avis extérieur. »

« Quand un vendeur nous confie un bien, nous nous chargeons de toutes les étapes »

Pour Julien Bailleul, ces outils sont un gage de qualité : « Nous n’avons rien à cacher, aucun client ne peut dire qu’on l’a trompé car il peut tout voir sur le site, avant et après la visite réelle. Lorsqu’un acheteur demande à se rendre sur place, il sait déjà à quoi s’attendre. Nous réalisons moins de visites mais elles sont de meilleure qualité. » Les vendeurs y trouvent aussi leur compte, puisqu’ils ne reçoivent que des acquéreurs véritablement intéressés. De plus, ils disposent de statistiques avec le nombre d’appels, de visites réelles et virtuelles sur le site Internet, ainsi que les comptes rendus des rendez-vous. « Quand un vendeur nous confie un bien, nous nous chargeons de toutes les étapes jusqu’à la vente. Et il n’a rien à payer », rappelle Julien Bailleul, qui souligne que le réseau de La Lucarne recrute pour pouvoir continuer à satisfaire un maximum de vendeurs et d’acquéreurs : « A la différence des agences, nous nous fixons une limite de mandats afin de nous concentrer sur les biens qui nous confiés, d’assurer le suivi et de maintenir les échanges avec nos clients. Nous sommes des indépendants qui travaillons en équipe. Nous voulons tout mettre en œuvre pour satisfaire au mieux nos vendeurs et nos acquéreurs. »

Visitez le site internet : http://www.alalucarne.com/

Suivez l’actualité de l’équipe locale sur sa page Facebook.

Revenir en haut de page