Un coup de pouce pour l’anniversaire de Charlotte


Publicités


Le 13 mai, Charlotte Beaucart fêtera ses dix-neuf ans. Pour l’occasion, sa mère voudrait lui offrir de longues promenades à vélo. Simple, basique ? Pas tout à fait : « Charlotte est handicapée mentale et ne sait malheureusement pas faire de vélo, explique Sylviane Beaucart. Elle ne marche pas beaucoup, un ou deux kilomètres maximum, du coup elle est privée de cette belle nature, des bords de plage, des balades en tout genre. » La mère de famille a découvert qu’il existait des fauteuils à attacher à l’avant d’un vélo. Parfait pour emmener Charlotte sur les routes ! Mais aussi déterminée soit-elle, Sylviane n’est pas une surfemme : « Charlotte est lourde, elle pèse près de quatre-vingt kilos, ce qui nécessite un vélo électrique », explique la maman. Sur les conseils d’amis, elle a monté une cagnotte en ligne afin d’offrir un « vélo pousseur » à Charlotte pour son anniversaire. Après tout, l’an dernier, Charlotte a reçu près de cinq mille cartes postales : « Je n’aurais jamais cru ça », confesse la mère de famille. Alors pourquoi ne pas organiser un grand cadeau commun pour ce dix-neuvième anniversaire ?

« La vie vaut d’être vécue, même handicapée »

« J’ai commandé le fauteuil, j’ai presque l’argent pour l’adaptateur et les frais de port, mais pas encore un sou pour le vélo. Je trouverai une solution, on y arrivera. Je ne sais pas encore comment, mais on va le faire. » Sylviane Beaucart est une battante, mais aussi une rêveuse. Assistante maternelle à la ville, elle est aussi clown à la campagne. Elle et son père composent le duo Tutur et Lily qui fait rire les enfants de Monchy-Breton à Paris. Sylviane est le clown blanc, le personnage sérieux mais qui sourit à la vie. Et que rien ne rend plus heureux que le bonheur des autres : « Le prochain projet sera de trouver un sportif qui accepte de faire quelques courses cyclistes avec Charlotte pour qu’elle puisse également montrer aux gens dans la même situation que rien n’est perdu, que la vie vaut le coup d’être vécue, même handicapée. Nous savons que Charlotte ne sera jamais première mais rien que de la voir sourire sera déjà une victoire. Voir rire ou sourire ses enfants, c’est la plus belle chose au monde. »

La cagnotte pour Charlotte et la page Facebook.

Revenir en haut de page