TernoisCom revoit ses plans pour son futur siège prévu à Herlin-le-Sec


Publicités

Le 17 décembre dernier, le conseil communautaire entérinait le projet de construction de l’hôtel communautaire aux confins de la zone d’Herlin-le-Sec. Tout semblait alors prêt pour engager les travaux rapidement : les plans étaient dessinés, le permis de construire approuvé, l’appel d’offres lancé depuis des mois. Mais depuis, aucun mouvement n’a été constaté sur le terrain visé, à part l’affichage du panneau de permis de construire. Pourtant, le projet n’est pas enterré, il a même été complètement revu, comme en atteste le nouvel appel d’offres publié début octobre. Après avoir approuvé l’implantation du projet à Herlin-le-Sec, les conseillers communautaires avaient découvert les plans du projet mais ces derniers ont été totalement modifiés.

Un bâtiment de plain-pied divisé en quatre sections

Le nouveau projet vise toujours à réunir les services administratifs de TernoisCom, le pôle Jeunesse, le centre intercommunal d’action sociale – CIAS – ainsi que des salles de permanence, mais avec une toute autre organisation. Le futur hôtel communautaire ne sera plus sur trois niveaux mais sur un seul, avec une surface intérieur nette de 1 712 m² : 1 184 m² pour l’administration de TernoisCom, 300 m² pour le pôle Jeunesse, 172 m² pour le CIAS, ainsi que 56 m² pour les permanences. Les services de TernoisCom seront regroupés dans le bâtiment principal et deux annexes accueilleront le pôle Jeunesse et le CIAS. Aucune mention de la « maison des services au public » hormis dans l’intitulé de l’appel d’offres : seul un appendice avec deux salles de permanences, une salle d’attente et un bloc sanitaire sont prévus pour la MSAP. En revanche, pour les services de TernoisCom et leurs personnels, l’architecte a vu les choses en grand.

Des conditions d’accueil et de travail améliorées pour les personnels

Le principal argument pour justifier l’urgence de la construction d’un hôtel communautaire était le manque d’espace pour les personnels. Ce nouveau projet prévoit des bureaux individuels et collectifs pour les divers services, des salles de réunions et même un espace de co-working. Une vaste salle de réunion modulable de 100 m² pourra accueillir jusqu’à trente personnes. Le projet intègre également une cafétéria de 75 m² et des espaces de convivialité pour les personnels. Grâce aux deux patios et aux ouvertures sur l’extérieur, toutes les pièces et bureaux bénéficieront de la lumière du jour. Les conditions matérielles de travail pour les personnels devraient donc être améliorées, avec des espaces ouverts et plus vastes qu’actuellement. Par ailleurs, un deuxième appel d’offres a été lancé pour un bâtiment destiné au stockage et à l’accueil des véhicules de TernoisCom, couvrant près de 400 m² et détaché du principal. Ces révisions ont permis également de revoir le coût global du projet. Plusieurs montants ont circulé, le plus élevé atteignant 4,7 millions d’euros en avril 2017, mais les coûts auraient été quasiment divisés par deux. Toutes ces modifications devraient faire l’objet d’un nouveau permis de construire avant le lancement des travaux. Reste à savoir si la construction de cet ambitieux projet débutera avant le renouvellement de l’exécutif communautaire, suite aux prochaines élections municipales, et qui occupera le bureau du président.

-> Plan de masse de l’ensemble

-> Plan de l’espace TernoisCom

-> Plan du pôle Jeunesse, du CIAS et des permanences

NDLR : Nous avons sollicité Marc Bridoux, président de TernoisCom, pour « faire le point sur le projet de maison de services au public prévu à Herlin-le-Sec ». Il nous a fait savoir, le 23 octobre, par le service Communication : « M. Bridoux m’informe qu’il n’a pour le moment aucun élément nouveau à communiquer au sujet de votre demande d’information. Dès que ces éléments seront en sa possession, il sera tout à fait disposé à vous recevoir. N’hésitez pas à le recontacter prochainement. » Nous n’y manquerons pas.

Revenir en haut de page