Tartous & Cie s’offre un lifting pour continuer à faire battre le cœur de Monchy-Breton

Sur le vieux carrelage du bistrot, deux seaux et une serpillère réceptionnent les gouttes qui s’échappent du plafond : « En temps normal, j’aurais demandé une réparation mais puisqu’on va refaire toute la toiture, les seaux suffisent pour l’instant », estime Fabienne Boëte. La tenancière de Tartous & Cie s’apprête à offrir « un grand lifting » à son établissement. « Certains diront qu’il était temps, sourit Fabienne. Les clients sont ravis car ça veut dire que le bistrot est là pour durer. » Le bar existe depuis cent-quatorze ans et la bâtisse est au moins deux fois plus vieille. La charpente a fini par faiblir, entraînant un affaissement des murs. Impossible d’envisager sereinement l’avenir dans ces conditions, impossible de laisser tomber le bistrot familial que Fabienne a repris en 1995 à la suite de sa mère, qui le tenait de sa mère, qui le tenait de sa mère.

« On garde le bar, le carrelage, les poutres, même les autocollants dans les toilettes »

Après plus d’un siècle au cœur de Monchy-Breton, l’ancien café-boucherie s’est agrandi et a élargi son public en devenant un haut lieu de la culture alternative dans le Ternois, tout en conservant son âme de bistrot de village où les habitants viennent lire leur journal, acheter des clopes, des timbres, ou simplement se retrouver autour d’un verre. Que les habitués se rassurent, il n’est pas question de transformer Tartous & Cie : « On ne va pas tout changer, c’est un simple rafraîchissement. La toiture et la façade vont être rénovées et j’en profite pour refaire les menuiseries, les toilettes, la peinture et un peu de déco. Les nouvelles fenêtres vont apporter plus de lumières et de couleurs. Mais on garde le bar, le carrelage, les poutres, même les autocollants dans les toilettes », rassure Fabienne. Les travaux devraient durer un mois et demi mais la tenancière souhaite continuer d’accueillir ses clients pendant l’opération : « Je pensais d’abord ouvrir seulement le week-end, mais le mercredi, il y a l’entraînement des footballeurs et pizza Yoyo. Je devrais peut-être fermer quelques jours, selon le déroulement des travaux. »

« C’est comme si Cécile nous donnait l’autorisation de nous lancer »

La première phase portera sur la salle et les toilettes, puis ce sera au tour de la pièce historique du bar. Lors de cette deuxième tranche, Fabienne installera son « camping-bar » dans la salle fraîchement rénovée, qui disposera alors d’une « vraie scène ». L’actuelle accueillera un ultime concert ce vendredi 11 octobre avec le « Dernier bal avant travaux ». L’affiche annonce la venue du duo rock britannique ARXX, des mystérieux Bintje one the beach, des DJ Brenda, Lili et Babette, mais surtout reprend une photo de Cécile, la « reine-mère », précédente tenancière, disparue l’année dernière : « L’affiche était une surprise, j’étais très émue en la découvrant. C’est comme si Cécile nous donnait l’autorisation de nous lancer dans les travaux. Je lui avais promis que le bistrot fêterait ses deux cents ans et qu’on sera toujours là. »

Dernier bal avant travaux : The ARXX ; Bintje on the beach ; DJ Brenda, Lili et Babette.

Vendredi 11 octobre, à partir de 21h. Entrée gratuite.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee