Des résidents du foyer de Canteraine décrochent leur « permis Internet » pour surfer en toute sécurité


Publicités


« Sur Internet, il faut en mettre le moins possible. On ne donne jamais son identité ou son numéro de compte, on n’envoie pas sa photo à n’importe qui ! » Devant un groupe de jeunes résidents du foyer de Canteraine, le major Eric Roger prodigue quelques conseils pour surfer en toute sécurité sur la toile. Même si ces jeunes hommes sont atteints d’un handicap psychique ou intellectuel, ils sont tout aussi connectés que le reste de la société et donc exposés aux mêmes risques d’arnaque.

« Méfiez-vous aussi de la jolie blonde qui vous demande des photos ! »

Major Eric Roger, chargé de la prévention de la déliquance

« Il faut donner le moins d’informations possible, martèle le gendarme. Quand on vous pose des questions, ça peut être pour récupérer des informations et ensuite se faire passer pour vous. Méfiez-vous aussi de la jolie blonde qui vous demande des photos, souvent c’est un homme qui essaie de vous harponner et de vous faire du chantage. » « Ces jeunes ont souvent des carences affectives et qui veulent être aimés à tout prix », souligne la psychologue Angélique Bally. Néanmoins, les résidents du foyer ne sont pas les seules cibles : « Ce que je vous raconte, c’est la vraie vie, insiste le major. Nous avons régulièrement des plaintes liés à ces pratiques au commissariat de Saint-Pol. » Pour mieux faire passer le message, le gendarme prend en exemple l’un ou l’autre de ses auditeurs et le met en situation, ce qui fait beaucoup rire le reste du groupe. L’ambiance est détendue mais le sujet sérieux car les risques d’arnaque sont nombreux : « Méfiez-vous de tous les sites de vente comme « le Bon Coin ». N’envoyez pas d’argent si la personne habite à l’autre bout de la France et n’acceptez jamais un envoi par courrier. N’achetez que dans votre région pour pouvoir aller vérifier l’état du produit et aller le chercher directement. Avant de payer, regardez bien le prix : quand on vous propose un téléphone portable à un euro, c’est forcément une arnaque. »

« Est-ce que vous avez lu toutes les conditions générales de vente ? »

Eric Roger balaie les différentes tentations auxquelles peuvent être soumis les internautes, sans tabou : « Vous êtes déjà allé sur des sites pornographiques ? Non ? Je vais quand même vous expliquer. Quand on vous propose une heure gratuite, il faut penser à se désabonner avant la fin de l’heure. On a souvent le tour avec des couples qui viennent porter plainte à la gendarmerie pour une soi-disant arnaque sur un site porno, alors que c’est simplement monsieur qui s’est fait avoir. » Les résidents du foyer ne semblent pas trop concernés, en revanche, beaucoup passent des heures sur des jeux : « On a beaucoup de joueurs en ligne », prévient la psychologue, approuvée par les jeunes qui sortent leur téléphone pour montrer leurs applications. « Est-ce que vous avez lu toutes les conditions générales de vente ? », interroge le major. Non, bien sûr, comme tout le monde.

« Ne donnez jamais vos coordonnées sur Internet et surtout, faites attention avec les photos. »

Major Eric Roger, chargé de la prévention de la délinquance

Après une heure de prévention, Eric Roger résume les règles à respecter sur la toile : « Ne donnez jamais vos coordonnées sur Internet. Ne laissez jamais vos sessions ouvertes et ne prêtez pas votre téléphone. Et surtout, faites attention avec les photos. » La présence du major Roger vient conclure le travail réalisé durant six mois par Camille Gobelet qui, dans le cadre d’un service civique, a initié le groupe de huit résidents à l’informatique, leur a appris à envoyer des emails et a évoqué les dangers d’Internet. A l’issue de cette sensibilisation, le gendarme a remis à tous leur « Permis Internet » et ensemble, ils ont pris la pose pour immortaliser ce moment : « Est-ce qu’on donne notre accord pour la photo ? Allez, cette fois, on peut ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page