Siracourt : le maire André Genelle bombardé conseiller régional à sa grande surprise


Publicités

« J’étais persuadé de ne pas passer ! Natacha Bouchart m’a appelé dans la nuit de dimanche à lundi, à minuit et demi, pour me dire que je faisais partie des élus. » André Genelle était candidat aux régionales avec Xavier Bertrand, sur la liste du Pas-de-Calais. Ce mode de scrutin particulier a perdu nombre d’électeurs et même le maire de Siracourt qui ne pensait pas être élu à l’annonce des résultats, dimanche soir : « C’est un scrutin de listes assez complexe à comprendre. Ma méthode de calcul n’était pas la bonne. Le nombre de colistiers élus dépend du résultat de chaque département. Le Pas-de-Calais a voté très largement en faveur de Xavier Bertrand, ce qui permet au département de disposer de trente élus : j’étais trentième sur quarante-quatre. »

« Finalement, je connais bien les dispositifs de la région, puisque je les mobilise pour les entreprises qu’on accompagne. Je ne suis pas perdu dans cet environnement. »

André Genelle, conseiller régional des Hauts-de-France

Le Ternois aura finalement un représentant au conseil régional : lors du mandat précédent, le maire de Frévent Jean-François Théret assurait ce rôle, mais il a misé sur le mauvais cheval lors du renouvellement du conseil régional en suivant Laurent Pietraszewski (La République En Marche) ; Olivier Delbé siégeait également au conseil régional, jusqu’à son décès en début d’année. Même s’il ne s’y était pas préparé, André Genelle compte bien assumer ce nouveau mandat : « Je maîtrise les compétences de la région, j’ai une certaine appétence pour le développement économique, l’aménagement du territoire. Durant ma formation, j’ai fait du droit, de l’économie, de la gestion et du développement local. Finalement, je connais bien les dispositifs de la région, puisque je les mobilise pour les entreprises qu’on accompagne. Je ne suis pas perdu dans cet environnement. » En effet, le nouveau conseiller régional est également directeur du réseau Initiative Artois-Ternois-7 Vallées, qui accompagne et finance les créateurs d’entreprises. Il est également, depuis 2020, maire de Siracourt. Il va donc devoir intégrer ce nouveau mandat à son agenda déjà chargé : « Ça ne me changera pas, le travail ne me fait pas peur. Je devrais sans doute faire des ajustements dans mon activité professionnelle, mais je me laisse la période estivale pour organiser tout cela. »

« Je me suis engagé dans la campagne pour défendre les entrepreneurs et projets du Ternois, je suis quelqu’un de têtu et tenace : c’est le développement du territoire qui m’importe. »

André Genelle, conseiller régional des Hauts-de-France

Bien qu’il se soit lancé sans s’imaginer élu, André Genelle assure qu’il ne fera pas de la figuration au conseil régional : « Je compte bien être présent et défendre au mieux le territoire, avec le soutien des élus du Ternois. Beaucoup de maires du territoire m’ont soutenu, m’ont envoyé des messages durant la campagne, notamment Marc Bridoux et Benoît Demagny (NDR : respectivement président de TernoisCom et maire de Saint-Pol) qui m’ont bien aidé. Selon moi, la politique n’est pas un métier, ce n’est pas mon domaine, je ne suis pas carté. Je me suis engagé dans la campagne pour défendre les entrepreneurs et projets du Ternois, je suis quelqu’un de têtu et tenace : c’est le développement du territoire qui m’importe. »


Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *