Scouts, migrants et paroissiens ont apporté la lumière de Bethléem à l’abbaye de Belval


Publicités


La lumière de Bethléem est arrivée dans le Ternois dimanche. Allumée dans la grotte de la Nativité à Bethléem, la flamme a voyagé jusqu’à Vienne, puis Paris, et enfin Carvin, où une délégation des scouts et guides du Ternois est allée la chercher pour la ramener à Saint-Pol. Dans l’église, les scouts étaient réunis pour allumer à cette flamme leurs bougies, chandelles et torches, entourés de leurs parents et de quelques paroissiens. Cette année, ils ont été rejoints par vingt-six migrants hébergés à l’abbaye de Belval, venus grossir les rangs de cette procession placée sous le signe de la paix et de la fraternité. Ils étaient ainsi plus de cent-vingt à braver la pluie pour rejoindre à pied l’abbaye de Belval, en reprenant pour certains des chants religieux. Malgré les conditions climatiques, la lumière de Bethléem est miraculeusement arrivée à l’abbaye, ce dont ne doutait pas l’un des participants dont la timide bougie vacillait sous le vent : « J’ai fait ma part, le Seigneur fera le reste ! »

Revenir en haut de page