Le futur maire de Saint-Pol veut mobiliser les habitants face au coronavirus

Benoît Demagny n’est pas encore aux responsabilités qu’il sonne déjà le branle-bas de combat face à la pandémie de coronavirus : dès ce soir, vendredi, ses équipes vont tracter non pas pour convaincre de voter pour lui – ce n’est plus la peine – mais pour informer sur les gestes à adopter pour éviter la propagation du virus et pour appeler à la solidarité.

« Le coronavirus devrait toucher beaucoup de personnes en tout début de semaine prochaine, les professionnels de santé nous poussent à aller vite parce que lundi, il sera trop tard. »

Benoît Demagny, futur maire de Saint-Pol-sur-Ternoise

« Dans le cadre de la prise de fonction à la mairie, j’avais pris contact avec la Maison de santé Léonard-de-Vinci et la polyclinique de Saint-Pol pour voir ce qu’on pouvait faire pour gérer le coronavirus qui arrive. On a bâti ensemble un dossier qui sera distribué dans les boîtes aux lettres de la commune. Le coronavirus devrait toucher beaucoup de personnes en tout début de semaine prochaine, les professionnels de santé nous poussent à aller vite parce que lundi, il sera trop tard. » Samedi matin, les Saint-Polois devraient trouver au courrier un document avec les bonnes pratiques à adopter en cas de fièvre et/ou de crise respiratoire, ainsi que des conseils pour bien se laver les mains. Le troisième point du document est un appel à la solidarité : « On invite les habitants à penser à leurs voisins proches pour les aider, leur ramener des courses et surtout des médicaments. Les personnes qui se sentent isolés pourront prendre contact avec nous par téléphone et par mail. »

« La maison de santé et la polyclinique vont avoir besoin de volontaires pour donner des repas, de brancardiers, du supports administratifs. »

Benoît Demagny, futur maire de Saint-Pol

Autre élément important que souligne le futur maire de Saint-Pol : un appel aux volontaires pour venir en aide aux structures de santé : « Si la crise est assez forte, la maison de santé et la polyclinique vont avoir besoin de volontaires pour donner des repas, de brancardiers, du supports administratifs. L’objectif est de soulager le corps médical pour qu’il puisse se concentrer sur les actions médicales. On va commencer à gérer les appels des volontaires pour être prêts avant que la crise soit là. Mieux vaut avoir trop de volontaires que pas assez. Plus on sera organisés, moins on aura de pression, ce qui entraîne souvent les dysfonctionnements. » Les Saint-Polois découvriront tous les détails dans un document signé « Un nouvel avenir pour Saint-Pol, avec Benoît Demagny », distribué par les membres de sa liste. Le futur maire de Saint-Pol souligne que toutes les mesures sanitaires ont été prises afin que cette distribution ne participe pas à la transmission du virus et il rappelle : « Le plus important, c’est que les gens restent chez eux. »

Contact : saintpolois@gmail.com ou 03.21.47.00.10.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page