Saint-Pol : glissements de terrain et inondations rue Berthelot


Publicités

Les fortes pluies de la semaine dernière ont entraîné des glissements de terrain deux soirs de suite chez des habitants de la rue Berthelot. Mercredi tout d’abord, chez Camille Messak : « Une partie du talus s’est effondrée et a bouché le fossé. L’eau ne pouvait plus s’évacuer. J’avais l’impression qu’une rivière coulait dans le fond du jardin. Mon terrain a été inondé et l’eau est descendue dans d’autres jardins. » Ses voisins se sont rapidement mobilisés pour creuser en urgence une tranchée, rejoints par les pompiers de Saint-Pol. Le lendemain, la pluie tombait toujours et une partie du talus s’est à nouveau effondrée, cette fois dans deux terrains en contrebas. Deux caves ont été inondées et les pompiers sont revenus pour pomper l’eau.

Qui va payer pour les travaux de sécurisation ?

Les dégâts ont été limités, mais il faut désormais trouver des solutions pour remettre en état les rives et éviter de nouvelles montées des eaux. Là, les choses se compliquent : « Ce sont les riverains qui entretiennent le talus, mais j’ai ressorti le cadastre : le talus appartient à la ville de Saint-Pol », affirme Camille Messak. Selon la commune, c’est désormais à l’intercommunalité TernoisCom de gérer le problème. Par ailleurs, la Creuse est à la frontière entre les communes de Saint-Pol et Saint-Michel et le chemin agricole qui surplombe le fossé appartient à l’association française de remembrement. Un bel imbroglio qu’il faut dénouer pour répondre à la question essentielle : qui va intervenir et qui va payer ? « La mairie de Saint-Pol a décidé, vendredi, de faire intervenir l’entreprise Duffroy pour protéger les riverains. C’était la priorité », indique Marie-Louise Cossart, présidente de l’association Avicreuse. Elle rappelle qu’aucun problème n’est survenu depuis vingt ans : « Nous avions eu une énorme inondation suite à la mise en place du contournement de Saint-Pol, mais depuis, le problème a été réglé. Chaque année, on demande aux riverains de bien nettoyer le fossé pour que l’eau puisse s’écouler. »

Fermer les vannes de la zone d’Herlin pour limiter l’écoulement dans la Creuse

Pour la présidente de l’association, cet événement est dû à l’accumulation d’eau suite aux épisodes de pluie, de neige et de grêle, mais ne serait pas lié au développement de la zone d’Herlin. Néanmoins, François Hoguet, secrétaire de l’association, a dû contacter en urgence Marc Bridoux, président de TernoisCom, pour faire fermer les vannes des bassins de rétention de la zone qui se déversent dans le fossé de la Creuse, le temps de régler le problème du fossé : « Ce n’est pas La zone d’Herlin qui en cause : le débit maximum était inférieur de moitié à ce qu’on peut constater couramment lors de grosses pluies. »

Pour l’instant, la priorité est de renforcer les rives afin de garantir l’écoulement des eaux : l’entreprise Duffroy doit continuer à déblayer la terre éboulée ce lundi. En attendant que les travaux de sécurisation soient réalisés, les riverains de la rue Berthelot restent vigilants et espèrent que le ciel sera clément : « On va se relayer pour surveiller », soupire Camille Messak, qui sait qu’elle pourra toujours compter sur ses voisins en cas de nouveau problème.

#SaintPolsurTernoise #inondations #Creuse #UnPVdanslamare #UnPvDansLaMare #InfosLocales

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *