Promenade sur les traces des combattants de la Grande Guerre à Pernes


Publicités

À l’automne 1914, le front de la Première Guerre mondiale se stabilise et transforme le Ternois en une zone géographique stratégique, une région non-occupée mais à proximité des combats qui ont lieu dans l’Artois et dans la Somme. Véritable zone tampon, elle voit passer des centaines d’individus et d’histoires dont le souvenir a été honoré dans plusieurs communes à l’occasion de la célébration de l’armistice.

À Pernes, samedi 10 novembre, une balade a été organisée afin de retracer les événements qui se sont déroulés dans le secteur. Une dizaine de promeneurs se sont retrouvés devant l’hôtel de ville avec leur guide, membre de l’association Les Amis du Terroir. Le groupe a d’abord été entraîné vers la rue des Recollets, avant de rejoindre le couvent des Ursulines qui a servi d’hôpital pour les réfugiés et d’école militaire durant la Grande Guerre. Le guide a donné moult détails sur la mobilisation, rappelant que les Français qui faisaient leur service militaire depuis 1912 ont été directement réquisitionnés : certains d’entre eux ne l’ont pas supporté et se sont suicidés. Il explique aussi que Pernes et le hameau de Blaringhem furent occupés en partie par les Allemands, mais aussi par des généraux, maréchaux et réfugiés français, tandis que les soldats étaient sur le front à Houdain. L’essentiel des places et des rues était envahi par des tentes ainsi que des chevaux. Les flancs de Bellimont ont servi de terrain d’entraînement à des divisions, dont une canadienne et une britannique qui furent détruites par des bombardements. À partir de mars 1916, la commune a accueilli les soldats britanniques venus relever les Français.

La balade guidée est terminée, mais les lieux témoins du passé sont toujours là. Une brochure baptisée Sur les traces des combats du Bellimont est disponible à l’office de tourisme du Ternois pour les curieux qui auraient manqué la visite. Elle regorge d’illustrations et de détails sur l’histoire du Pernois durant la Grande Guerre et honore le souvenir des combattants qui ne firent que passer par Pernes et de ceux qui y restèrent à jamais.

La brochure Sur les traces des combats du Bellimont.

#InfosLocales

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *