Les habitants invités à témoigner pour une enquête sur TernoisCom

« On ressent le besoin des habitants de s’exprimer et d’être entendus. Les gens osent parler, on a recueilli des témoignages très riches », se satisfait Séverine Fonteneau, responsable du service Projets à la population-parentalité de TernoisCom. Avec son binôme Marion Cousin, du bureau d’études Ithéa, elle a diffusé cet été un questionnaire à destination des habitants du Ternois afin de mieux connaître leur profil et surtout leurs attentes vis-à-vis du territoire. « Nous espérions obtenir environ mille réponses, nous sommes déjà à plus de deux mille ! Nous avons déposé un questionnaire pour les jeunes dans les collèges et lycées. Nous souhaitons toucher tous les habitants », explique l’enquêtrice. Outre le questionnaire imprimé, une version en ligne est disponible.

« Si nous étions restées derrière un bureau, beaucoup n’auraient pas osé venir nous voir »

Pour pousser encore plus loin l’analyse, Séverine Fonteneau et Marion Cousin ont programmé une série de rencontres dans les cinq bourgs principaux du territoire. A l’origine, elles devaient se dérouler dans des structures municipales ou intercommunales, mais le duo a choisi de sortir des lieux institutionnels pour aller à la rencontre des habitants : « Si nous étions restées derrière un bureau, beaucoup n’auraient pas osé venir nous voir. Nous avons décidé d’innover et d’aller vers des personnes qui ne viendraient pas spontanément. On a improvisé pour que les habitants puissent participer au maximum et recueillir le témoignage de ceux qu’on ne voit jamais », indique Séverine Fonteneau sur le parking de la Maison pour tous de Saint-Pol, où elle alpague les passants, tandis que Marion Cousin interroge l’épicier du coin : « Les commerçants sont une mine d’informations, ils connaissent les habitants mieux que personne », souligne la jeune femme. Le duo d’enquêtrices a improvisé et investi une pharmacie à Pernes, un magasin de Frévent ou encore la boulangerie d’Heuchin : « Ça nous a permis de discuter directement avec les habitants, d’aller plus loin dans l’analyse qu’en se limitant au questionnaire et de toucher les gens dans leur quotidien », se satisfait Séverine Fonteneau, qui n’hésite pas à prendre le stylo pour aider les moins à l’aise avec l’écrit.

« Les habitants ont pu évoquer leurs problèmes et souligner des points positifs »

Grâce au questionnaire, aux ateliers organisés avec différents groupes d’habitants et à l’enquête de terrain, Séverine Fonteneau et Marion Cousin vont disposer d’une base de données inédite pour alimenter les réflexions sur les différents projets de TernoisCom. « Nous avons eu des réponses très intéressantes, originales, parfois insolites. Les habitants ont pu évoquer leurs problèmes d’accès à l’information, au droit, à la santé, mais aussi souligner des points positifs comme la vie associative ou la tranquillité, même si la sécurité est un sujet qui revient quasiment à chaque fois. Sur ce dernier point, une autre enquête a été lancée par TernoisCom. » Au mois de novembre, les questionnaires seront dépouillés, charge ensuite aux services de l’intercommunalité et aux élus de s’en saisir pour mieux répondre aux besoins et attentes des habitants.

Remplissez le questionnaire en ligne jusqu’au 31 octobre.

#InfosLocales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page