Les gilets jaunes suspendent leur action en attendant une autorisation de la préfecture

Après cinq jours d’actions dans le Ternois, les « gilets jaunes » ont dû lever le camp ce mercredi après-midi. « Tout se passait bien, on filtrait les véhicules, mais quelques personnes sont venues de Lillers et ont absolument voulu bloquer totalement la circulation. Les gendarmes nous ont alors demandé de partir puisque nous n’avons pas d’autorisation. Nous sommes identifiés comme les organisateurs et nous n’avons pas voulu prendre la responsabilité de maintenir le blocage. Depuis samedi, on fait tout pour que ça se passe bien et assurer la sécurité de tout le monde », expliquent Dimitri Caron et Alexis Cantrel. Vers 15h30, les manifestants installés depuis le matin au « rond-point du Mc Do » ont déserté les lieux. Néanmoins, leur détermination reste intacte. Aussitôt, Alexis a envoyé une déclaration de manifestation en préfecture pour jeudi, mais le délai légal étant de trois jours, il a reçu une réponse défavorable. « Ce n’est que partie remise. On va déposer une nouvelle demande et on espère pouvoir reprendre nos actions samedi, peut-être même vendredi pour le Black Friday« , assure le jeune homme, approuvé par son camarade de manif’ : « Ce n’est que partie remise. C’est dommage, on était là depuis samedi, on avait une bonne dynamique, tout se passait bien, y compris avec les gendarmes. On a reçu beaucoup de soutien des routiers, des automobilistes. Certains nous ont amené du café, des croissants, des palettes pour nous chauffer. » Certains manifestants du Ternois souhaitent se rendre à Paris pour la grande manifestation de samedi, mais les deux référents des « gilets jaunes » préfèrent rester sur leur territoire : « On veut montrer qu’on est toujours présents ici. On a déjà bien fait parler de nous, surtout avec l’opération escargot de mardi sur la RN939. On va profiter de cette pause pour mieux organiser la suite et puis pour se reposer un peu. Depuis samedi, je suis parti tous les jours au petit matin, ma copine commence à râler« , sourit Alexis.

#InfosLocales

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *