Le complexe KesWest va fermer définitivement ses portes aux clubbers


Publicités

«Toutes les histoires ont une fin… même les plus belles ! Après avoir fait vibrer des générations entières depuis trente-trois ans dans nos différentes salles, nous avons décidé de fermer les portes de votre complexe de nuit le KesWest. » Coup de tonnerre dans le monde de la fête : c’est la fin du « plus grand complexe de nuit au nord de Paris » ! Sur sa page Facebook et dans une interview accordée à la Voix du Nord, Jéméry Leroy annonce que la discothèque va définitivement fermer ses portes : « Après avoir fait vibrer des générations entières depuis trente-trois ans dans nos différentes salles, nous avons décidé de fermer les portes de votre complexe de nuit le KesWest. Le monde change, les habitudes aussi. Le temps est venu pour nous de mettre vingt-deux années de « multisalles » au passé », écrit le patron. La fin d’une aventure entamée en 1986 dans un ancien dépôt de betteraves transformé par Jean-Philippe et Élisabeth Leroy en discothèque qui, au fil des années, a grandi, multiplié les salles et les ambiances, accueilli de grandes stars populaires comme Keen V, Matt Pokora, Black M, Soprano et dernièrement Jean-Marie Bigard. La venue de l’humoriste marque la nouvelle orientation que souhaite prendre Jérémy Leroy. Face à la baisse de la fréquentation, Jérémy Leroy a décidé d’arrêter l’activité de boîte de nuit, mais il espère continuer à faire vivre le lieu différemment : outre les spectacles, le KesWest pourrait accueillir des spectacles, concerts, séminaires, conférences… L’avenir du lieu reste incertain même si Jérémy Leroy assure qu’il ne souhaite pas vendre : « Ça n’est pas prévu. […] J’aurais vraiment le sentiment de trahir la trame tracée depuis des décennies », a-t-il confié à nos confrères de la Voix du Nord. Alors pour clore sinon l’histoire, du moins ce grand chapitre, le KesWest organisera une dernière fête : « Nous vous donnons rendez-vous pour « La Dernière » Soirée avec toutes les salles ouvertes le samedi 14 décembre de 21h à l’aube. Ca sera donc une soirée à ne rater sous aucun prétexte !! Je serai moi même aux platines du Paradisio toute la nuit pour fêter dignement ce moment ! Jusque là le KesWest sera ouvert normalement. Merci d’avoir fait du KesWest le 1er complexe de nuit au nord de Paris, merci pour ces belles soirées et ces moments inoubliables. »