La solidarité active pour se remettre en selle avec K-d’Abra


Publicités


Les clichés sur « les cassos qui profitent du système » sont maintenant un sujet de rigolade à l’association K-d’Abra. Depuis plus de dix ans, elle accompagne des bénéficiaires du RSA et les aide à développer diverses activités. En résultent aujourd’hui quatre associations qui réunissent chaque semaine une cinquantaine de bénéficiaires du RSA. Ceux-ci peuvent se retrouver au sein de divers ateliers : du tricot à l’informatique, de la cuisine au jardin, de l’écriture à la chorale, les domaines sont vastes et permettent à chacun de trouver une activité à sa mesure. « On s’efforce de mettre en valeur les compétences de chacun, de montrer que les bénéficiaires du RSA font des choses au quotidien », explique Hélène Boyer, qui effectue son service civique au sein de l’association K-d’Abra qui chapeaute l’ensemble. Les ateliers sont regroupés dans la Coopérative des savoirs. La plupart des participants sont orientés par leur référent RSA dans le cadre d’une démarche de réinsertion. Cela fonctionne si bien que beaucoup restent ensuite en tant que bénévole. C’est ainsi que le fonctionnement de l’association Coop’ci Coop’ça est assuré uniquement par des bénéficiaires du RSA qui ne comptent pas leurs heures pour faire tourner la boutique solidaire installée à Roëllecourt, ainsi que les activités de déménagement proposées aux personnes non-imposables. L’association LEA (pour « Lieu Enfant Adulte ») invite pères et mères de famille à se retrouver pour échanger autour de la parentalité. La quatrième structure est baptisée Territoires en marche. Rien à voir avec une quelconque formation politique, même si certains plaisantins ne manqueraient pas de voir un lien avec l’activité : des promenades avec des ânes. L’association et ses animaux sont d’ailleurs au parc du château de Saint-Pol tous les après-midis jusqu’au 31 juillet. Difficile de se retrouver dans cet imbroglio d’activités, mais cette diversité permet à chaque bénéficiaire de trouver sa place et de prouver – aux autres et à lui-même – ce dont il est capable.

Revenir en haut de page