La première coupe du monde de cyclo-cross de bistrots se conclura chez Tartous & Cie


Publicités

Le Ronde de Tartous de ce début d’année avait rencontré son public et un grand succès avec quarante cyclistes réunis pour une course de cyclo-cross qui avait la particularité de traverser le bistrot du village. Un concept un peu fou mais qui a séduit tous les participants et spectateurs, mais aussi bien au-delà, à tel point que les organisateurs lancent cette fois la « Coupe du monde de cyclo-cross de bistrots », rien que ça ! « Deux autres établissements ont vu la vidéo lors de l’événement et ont trouvé ça marrant. Ils se rapprochés du Car Podium pour organiser la même chose chez eux, c’est de là que nous est venue cette idée de coupe du monde. Depuis qu’on a lancé le concept, d’autres bistrots nous ont contactés, mais pour l’instant, on va déjà essayer de faire un truc chouette avec ces trois épreuves », annonce Benoît Bloquet. Le président du Car Podium est un fondu de vélo, tout comme bon nombre des membres de son association qui partagent aussi son amour de la bonne bière et de la fête. Autant d’éléments qui seront réunis lors des trois manches de cette première coupe du monde, qui se déroulera dans deux pays : les Flandres et le Ternois évidemment.

Deux manches dans les Flandres et la dernière chez Tartous & Cie

La première manche est programmée le 1er décembre à Berthen, avec le Ronde de Raspoutine : « C’est un petit estaminet au pied du Mont des Cats, très rock’n’roll, avec un panorama hallucinant. Le parcours sera assez technique, avec une partie dans un sous-bois. La seconde manche aura lieu à Steenwerck, au Home des Jeunes (sorte de MJC locale) qu’on va transformer en bistrot pour l’occasion. Cette épreuve aura la particularité d’être courue en semi-nocturne, à partir de 17h, le 21 décembre. La dernière manche se déroulera le 5 janvier à Monchy-Breton, chez Tartous & Cie, avec un parcours modifié et quelques surprises », promet Benoît, alias Patrick Chapatte qui commentera les trois manches en direct avec son indéfectible compère, Jean-Paul Chaîne. Ils auront fort à faire puisque chaque étape pourra accueillir jusqu’à onze courses : huit poules qualificatives composées de huit coureurs tirés au sort, deux demi-finales et une finale.

« Les bases sont le fair-play, le partage, l’entraide et la rigolade »

Ainsi, jusqu’à soixante-quatre coureurs pourront s’inscrire à chaque manche et prendre le départ des courses qui se dérouleront sur un parcours d’environ cinq cents mètres, à réaliser un maximum de fois en douze minutes. À l’issue du Ronde de Raspoutine, le vainqueur recevra non pas un maillot jaune, mais « un couvre casque liseré champion du monde à pompom » qui permettra d’identifier le leader lors de chaque manche. Les courses sont ouvertes à tous, à partir de seize ans, à la condition « d’être pleinement conscient de s’inscrire à une compétition originale dont les bases sont le fair-play, le partage, l’entraide et la rigolade », selon le règlement. Néanmoins, il faudra être solide pour remporter cette CMCCB : le premier Ronde de Tartous avait été remporté par Séverin Buttiaux, un amateur habitué des podiums de la région. Même si cette coupe du monde est une véritable épreuve sportive, son but premier reste d’amuser participants et spectateurs, en démontrant que les idées les plus farfelues méritent parfois – voire souvent dans le cas du Car Podium – d’être concrétisées.

Renseignements : page Facebook du Car Podium

Inscriptions : mailaucarpodium@gmail.com

Revenir en haut de page