La micro-brasserie du Bois Mademoiselle lance sa première bière : la Tincquoise


Publicités


Tout plaquer pour devenir brasseur de bière : à quarante-deux ans, Cédric Dhée a franchi le pas et transformé son garage en une micro-brasserie où il produit et vend La Tincquoise. « J’ai travaillé pendant quinze ans chez Pasquier, je voulais passer à autre chose. Quand on a toujours été salarié, il faut s’accrocher pour devenir entrepreneur », confesse le brasseur. Pour sa reconversion, Cédric Dhée a suivi une formation intense d’une semaine dans un lycée agricole de Douai, franchi tous les obstacles administratifs, surveillé Internet pour trouver du matériel et concédé quelques sacrifices : « Je suis un passionné de véhicules Volkswagen, mais j’ai dû vendre une Golf 1 pour faire de la place. » Un an et demi après le début de l’aventure, Cédric Dhée a concrétisé son fou projet et les premières bouteilles garnissent les étagères de l’ancien garage transformé en point de vente et de stockage. Dans la pièce voisine, les prochains brassins fermentent déjà dans les cuves.

Des pin-up blondes, brunes et rouquines

La Tincquoise est une vraie bière artisanale, Cédric Dhée effectuant lui-même toutes les opérations de brassage, depuis l’élaboration de la recette jusqu’à la mise en bouteille. « Je n’utilise que de l’eau, du malt, du houblon, de la levure et un peu de sucre pour la refermentation en bouteille. J’ai voulu travailler au maximum avec des producteurs de la région, ou au moins français, pas par nationalisme mais pour être un acteur local. » Le projet a séduit la commune et le comité des fêtes a été le premier client de la brasserie du Bois Mademoiselle : la Tincquoise sera lancée lors de la ducasse. Les habitants retrouveront sur l’étiquette les trois tanches qui ornent le blason de la commune et découvriront les pin-up qui posent sur l’étiquette, reprenant une célèbre affiche de propagande américaine. À chaque bière son modèle : une blonde, une brune et une rouquine pour l’ambrée. Pour l’instant, seules les deux premières sont disponibles, l’ambrée et la première « spéciale » arriveront à la rentrée.

« Il faut la boire bien fraîche pour l’apprécier pleinement. »

Cédric Dhée ne se lasse pas de faire goûter et découvrir son produit, intarissable pour expliquer son nouveau travail. Il a déjà soumis la Tincquoise au club d’amateurs de bières installé chez Tartous & Cie, à Monchy-Breton : « La blonde a une bonne amertume, avec du goût. La brune a été jugée surprenante, dans le bon sens du terme. Avec le temps, je vais affiner ma recette et je vais en essayer d’autres pour des cuvées spéciales, en petites quantités. » Cédric Dhée envisage aussi d’ouvrir son laboratoire à d’apprentis brasseurs qui pourraient réaliser leurs propres breuvages, mais pour l’instant, la priorité est de produire les différentes versions de la Tincquoise. Après le lancement lors de la ducasse, les bouteilles seront vendues sur place dans un premier temps. Le brasseur souhaite les proposer chez les distributeurs locaux, notamment chez Georges Ricart qui ajoutera la Tincquoise à son offre. « Le brassage nécessite beaucoup de temps et je ne pourrai pas accueillir les clients en permanence. Le magasin sera ouvert le vendredi toute la journée et le samedi matin. J’aimerais également proposer la Tincquoise aux bars et restaurants du secteur. J’ai commencé à brasser début juillet et je dispose pour l’instant de 1 200 bouteilles de 33 et 75 centilitres. Je peux en produire 200 à 300 par semaine », annonce Cédric Dhée en décapsulant une bouteille sortie du frigo pour faire goûter son produit : « Il faut la boire bien fraîche pour l’apprécier pleinement. » Ni filtrée, ni pasteurisée, la blonde est trouble, un peu épaisse et surtout excellente. La Tincquoise devrait séduire les amateurs de bière qui sauront la déguster avec plaisir et sagesse.

Suivez l’actualité de la Tincquoise et de la brasserie du Bois Mademoiselle sur Facebook.

Brasserie du Bois Mademoiselle

5 rue du Bois

62127 Tincques

06.99.43.29.30.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

#InfosLocales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page