La féerie de Noël tout au long des vacances dans le centre-ville de St-Pol

Tout au long des vacances, l’ambiance de fête perdurera dans le centre-ville de Saint-Pol. Le 7 décembre, les illuminations, le sapin et les chalets du Père Noël ont été officiellement inaugurés, à la suite d’un grand défilé dans les rues de la ville. Vendredi, c’était au tour de la patinoire. Malgré le vent d’hiver, le spectacle pyromélodique a pu se dérouler comme prévu avec un conte de Noël accompagné de musique et feux d’artifice. Pendant que petits et grands étaient tournés vers le square de Warstein, le Père Noël se préparait à descendre du campanile en rappel. La descente s’est effectuée sans encombre, avec là encore un feu d’artifice pour saluer l’arrivée de la star et une neige de mousse apportant encore plus de magie. Le Père Noël a pris la pose pour quelques selfies et distribué des bonbons aux enfants.

Les chalets du Père Noël décorés par les lutins de l’atelier de pratiques artistiques

Au pied du grand sapin de la mairie, trois chalets participent à la féerie, avec le bureau du Père Noël, son salon et la réserve de jouets. La décoration a été assurée par les petits et grands lutins de l’Atelier de pratiques artistiques du Ternois. Encadrés par Yvelise et Jacques Ponche, les adultes ont réalisé les plus grosses pièces, comme la cheminée du salon, tandis que les enfants se sont chargés des éléments de décor. « On a fait des horloges du monde entier pour que le Père Noël sache à quelle heure il doit partir, car l’heure n’est pas la même partout », explique doctement Éline. « Pour Saint-Pol, il n’aura pas loin à aller », rétorque Margot. Les deux jeunes filles, ainsi qu’Enzo, Maëva et Zoé ont ainsi mis en pratique ce qu’ils ont appris lors des ateliers animés par deux peintres amateurs éclairés : « Nous avons un projet pédagogique tout au long de l’année avec un apprentissage par étape autour du dessin, de la peinture et de l’art en général », détaille Yvelise. « On a travaillé sur les articulations avec Giacometti », annonce fièrement Margot, intarissable. « Mais quand elle dessine, on ne l’entend plus », sourit Yvelise, tandis que Jacques suggère au maire de travailler sur la préparation des chalets dès le mois de septembre pour que les enfants puissent participer à l’élaboration des décors. Les trois chalets du Père Noël resteront debout jusqu’à l’Épiphanie, tout comme les deux autres installés de l’autre côté de la mairie, devant la patinoire. Dans l’un, les jeunes d’Happy Asso proposent du chocolat et du café pour réchauffer les promeneurs ; dans l’autre, les patineurs peuvent s’équiper avant de s’élancer sur la glace. Ils sont d’ailleurs chaudement invités à prévoir des gants afin de se protéger les mains en cas de chute : mieux vaut garder tous ses doigts pour ouvrir ses cadeaux !

#InfosLocales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page