La fée Sofra apporte un nouveau souffle à la sophrologie pour les enfants


Publicités


Malgré six années de pratique de la sophrologie, Peggy Studzinski est incapable de maîtriser ses émotions : elle vient de recevoir les premiers exemplaires de son ouvrage Il était une fois… le monde de Sofra, un livre destiné à faire découvrir la relaxation aux enfants. « Je n’ai jamais été aussi heureuse, confesse Peggy dans un large sourire. Jamais je n’aurais imaginé sortir une chose pareille. Quand ma fille m’a dit : « Maman, tu es auteure ! », j’ai versé une petite larme. » Après une première vie professionnelle dans un magasin d’optique, Peggy a découvert la sophrologie et une vocation en la pratiquant auprès des enfants : « J’ai travaillé dans des collèges à Roubaix, Tourcoing ou Wasquehal, avec des jeunes confrontés à des situations difficiles, des problèmes de vols, de drogue… c’était vraiment la misère sociale. La première fois, ils m’ont accueillie avec des doigts d’honneur ! » Pas de quoi la décourager et, gardant son calme, elle s’est efforcée de comprendre ces enfants et d’entrer dans leur monde : « Il fallait juste gratter un peu, ne pas s’arrêter à ce qu’ils pouvaient montrer en surface. J’ai obtenu de super résultats grâce à la sophrologie. Je leur ai donné des outils pour se réapproprier leur corps, mieux respirer et se calmer l’esprit. »

« Offrir une séance de sophrologie ludique aux petits sans qu’ils s’en rendent compte »

Au contact des collégiens, la sophrologue s’est rendu compte qu’elle pouvait toucher son public autrement, en lui racontant des histoires : « J’étais avec trois jeunes filles qui avaient de gros problèmes personnels. On a travaillé sur le corps, sur la respiration, et je leur ai raconté le conte de Kinara, un ours blanc qui vole. Je les ai emmenées dans un monde merveilleux et les filles se sont éloignées de leur souffrance, elles ont oublié tout ce qui n’allait pas dans leur vie. A la fin, elles avaient un grand sourire et la semaine suivante, elles m’ont redemandé l’histoire de Kinara. » Peggy avait totalement improvisé cette histoire, mais elle s’en est inspirée pour créer l’univers de la fée Sofra et son premier ouvrage. Pendant quatre années, tout en continuant son activité professionnelle depuis Tincques et au sein de son cabinet, Peggy a tiré de son imagination divers personnages pour peupler l’univers de Sofra et inviter les enfants à découvrir et se réapproprier leur corps : « L’idée est d’offrir une séance de sophrologie ludique aux petits sans qu’ils s’en rendent compte. Ils peuvent lire l’histoire et suivre les mouvements proposés, ou s’installer pour écouter l’histoire sur CD. » Le livre les invite à suivre Sofra à travers la forêt enchantée, à l’écouter respirer, à inspirer et expirer avec elle. La forêt, c’est le corps de chacun, et Sofra n’est autre que Peggy accompagnant les enfants dans leur découverte d’eux-mêmes. Dans l’esprit de la sophrologue, cet ouvrage n’est que le premier d’une série qui mettra en scène différents personnages : l’ours Kinara évidemment, mais aussi Xénon le Grognon qui dit toujours « non » ; la tortue Relax ; ou Emoton, le dragon qui a le pouvoir de capter les émotions. Autant de créatures illustrées avec talent par Laure Phélipon, artiste sur laquelle Peggy ne tarit pas d’éloges : « Elle est exceptionnelle, c’est une vraie fée ! Pendant un an, j’ai contacté plusieurs illustrateurs, sans vraiment trouver ce que je cherchais. Je suis tombée par hasard sur une carte dessinée par Laure et je me suis dit que c’était exactement l’idée que je me faisais de Sofra. Je suis allée sur son site Internet et tout était là. Nous ne nous sommes jamais rencontrées, mais elle a parfaitement compris mon projet. »

« Ce n’est pas la sophrologie qui est merveilleuse, mais le corps humain »

Peggy Studzinski souhaite désormais proposer son ouvrage aux enfants, pour qu’ils puissent découvrir dès le plus jeune âge la sophrologie et l’appliquer tout au long de leur vie : « Dès que j’ai compris le processus de la sophrologie, je me suis dit que ça pouvait fonctionner avec les enfants : ils savent lâcher prise plus facilement que les adultes. Avec ce livre, je veux donner l’accès à la sophrologie à des gens qui n’en ont pas les moyens. J’espère en toucher un maximum pour leur offrir des outils simples, efficaces et naturels, qui pourront les accompagner tout au long de leur vie. » La thérapeute a développé tout un concept autour de Sofra et de son univers. Elle a déjà édité une petite carte avec une formule magique pour rassurer les enfants. Elle voudrait également créer une poupée de Sofra et une autre du dragon Emoton pour les plus petits, et imagine même intervenir dans les écoles, crèches ou services pédiatriques en incarnant Sofra, drapée dans une robe magique pour se glisser dans l’imaginaire des enfants : « Mon vœu le plus cher serait d’intervenir dans les hôpitaux avec ma robe. Mais pour l’instant, je dois faire connaître mon livre dans les écoles, les librairies, les crèches… Tout ce que j’ai pu gagner auparavant, je l’ai mis dans ce projet. Je viens d’avoir mes premiers exemplaires et j’ai hâte de partager l’histoire de Sofra avec les enfants. Je veux voir la joie et les étoiles dans leurs yeux. Ce n’est pas la sophrologie qui est merveilleuse, mais le corps humain. Il faut simplement savoir lui parler et l’écouter. »

Livre-CD Il était une fois… le monde de Sofra disponible au prix de 15€ sur le site Internet : www.lemondedesofra.fr

Le monde de Sofra sur Facebook.

Contact : Peggy Studzinski au 06.10.60.07.90.

Revenir en haut de page