Héricourt : l’Étable des possibles se prépare à accueillir l’Atelier des Co’pains

Certaines rencontres inattendues se révèlent parfois être des évidences : lorsque Céline et Mickaël Poillion ont fait la connaissance de Laurent Capelle et Pascal Briois, ils ont rapidement compris qu’ils partageaient les mêmes valeurs et la même ambition de changer les modes de consommation alimentaire. Le couple avait dans l’idée d’acquérir un corps de ferme dans le village d’Héricourt – dont Mickaël Poillion est le maire depuis 2014 – pour y développer des activités autour de l’alimentation, tandis que Laurent et Pascal échafaudaient un projet de reconversion dans la boulangerie, avec la volonté de revenir à une fabrication artisanale : il leur manquait pour cela un lieu de production et de commercialisation. Céline et Mickaël ont ainsi trouvé les premiers occupants de leur “tiers-lieu nourricier”, baptisé “l’Étable des possibles” : un espace d’expérimentation pour des projets visant à développer une production et une consommation alimentaire en circuit court. Pour l’instant, le site est un immense chantier qui consiste à retaper l’ancien corps de ferme et aménager l’atelier de confection du pain, qui sera bientôt doté d’un four. À terme, une fromagerie et une micro-brasserie pourraient aussi voir le jour, mais comme son nom l’indique, l’Étable des possibles se veut ouverte à tout porteur de projet souhaitant se lancer dans une aventure coopérative. En effet, l’association qui a été créée pour lancer la démarche devrait ensuite devenir une SCIC – Société coopérative d’intérêt collectif – pour permettre aux consommateurs d’être également acteurs du changement.

« On souhaite apporter une alternative aux consommateurs, proposer un pain qui nous ressemble et qui rassemble. »

Laurent Capelle, de l’Atelier des Co’pains

De leur côté, les boulangers sont déjà aux fourneaux : Laurent a suivi une formation dans le cadre d’une reconversion professionnelle, Pascal cuit son pain dans son four à bois, et les deux compères ne manquent pas une occasion de faire goûter leur produit, avec un succès qui ne se dément pas. « Le pain qu’on trouvait dans le Ternois ne nous convenait pas. On a voulu revenir à une fabrication simple, avec un minimum d’ingrédients : de la farine locale bio, idéalement avec des blés anciens ; du sel de Guérande ; une eau aussi propre que possible ; et de l’air. Le pain au levain est meilleur pour la santé, puisqu’il se digère plus facilement. Il peut se conserver jusqu’à cinq jours et offre des parfums différents en vieillissant », explique Pascal, approuvé par Laurent qui souligne la démarche militante : « On ne voulait pas s’inscrire dans un modèle conventionnel. Il ne s’agit pas seulement de produire et de vendre du pain, mais aussi de créer et de collaborer autour d’un système coopératif. Dans la boulangerie conventionnelle, c’est une course contre la montre permanente. Pour nous, le temps est un allié, on travaille sur une panification lente, qui nécessite plusieurs heures. On souhaite apporter une alternative aux consommateurs, proposer un pain qui nous ressemble et qui rassemble. » Rassembler les consommateurs autour de produits de qualité, c’est justement l’ambition de l’Étable des possibles qui devrait accueillir L’Atelier des Co’pains d’ici fin octobre. Les habitants du Ternois pourront alors découvrir ce nouvel espace d’échange et de partage : « Il ne s’agira pas simplement de proposer de la boulangerie, mais de recréer un service dans le village », insiste Mickaël Poillion, dont la ferme laitière jouxte le futur tiers-lieu. Le projet est ambitieux mais répond aux besoins d’une alimentation de qualité et de proximité et a déjà reçu le soutien de nombreux habitants du territoire qui salivent déjà à l’idée de déguster la production de L’Atelier des Co’pains, au risque de prendre un peu de brioche.


Le projet de “L’Étable des possibles” est candidat au Budget Citoyen du département, vous pouvez le soutenir jusqu’au 30 septembre sur le site : https://budgetcitoyen.pasdecalais.fr/Projets/Votez

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *