Des migrants découvrent l’histoire de la Première Guerre lors du 11 novembre


Publicités

Cinq migrants hébergés à l’abbaye de Belval ont découvert l’histoire de la Première Guerre Mondiale au cimetière militaire de Saint-Pol, situé sur le Mont. L’initiative est venue d’une bénévole, Marie-Christine Vion, qui intervient depuis plusieurs mois à l’abbaye de Belval pour inculquer quelques notions de français aux réfugiés. Les cinq visiteurs du jour ont été accueillis par une spécialiste de l’histoire locale, venu sur son temps libre pour présenter la Première Guerre mondiale dans le Ternois. « La visite a commencé dans la partie française, où les réfugiés ont remarqué que la religion était respectée, la croix faisant place à une stèle spécifique pour les musulmans ou juifs. Après avoir salué le drapeau français, tous se sont rassemblés autour du panneau explicatif pour découvrir la ligne de front, les photos et l’importance de la voie ferrée de St-Pol. Nous avons aussi évoqué la Deuxième Guerre Mondiale car les migrants sont plus familiers avec les noms du Général de Gaulle ou de Hitler que de la Première Guerre mondiale. Chacun a tenu à mettre son nom et son pays d’origine sur le livre des visiteurs », rapporte la bénévole. En pleine visite, le petit groupe a été attiré par l’arrivée de la fanfare avec les pompiers, la gendarmerie, la municipalité, les anciens combattants, les enfants des écoles, et le public pour la commémoration : « Les réfugiés ont demandé s’ils pouvaient s’avancer. Ils ont ainsi entendu la sonnerie aux morts, la Marseillaise et assister au dépôt de gerbes. » La visite s’est ensuite poursuivie avec une découverte du carré britannique, toujours agrémentée des explications en anglais de leurs guides, chaleureusement remerciées par les réfugiés.

Soutenez-nous!
Le Gobelin du Ternois est gratuit et le restera grâce à vous!
Soutenez Le Gobelin du Ternois sur Tipeee